V5504
Chir ha chirim : Les gardiens de la ville m’ont trouvée ; ils m’ont frappée, m’ont blessée, m’ont retiré mon voile



V5504 Chir ha chirim : Les gardiens de la ville m’ont trouvee ; ils m’ont frappee, m’ont blessee, m’ont retire mon voile

Les gardiens de la ville m’ont trouvée ; ils m’ont frappée, m’ont blessée, m’ont retiré mon voile.



Les gardiens des murailles…







( ; Chir ha chirim : 5.7 )




Ils sont censés garder la ville et ses murailles.



Mais ce sont des rapaces violeurs.



Jérusalem parle et se plaint.



Au lieu de garder la ville, ils se contentent de rechercher les jolies femmes.



Ils les poursuivent, le violent.



Ils prétendent tout de même qu’ils garantissent le "droit international".



Ne sont que des criminels conquérants, dépourvus de scrupules.



Sans aucune morale, les peuples du monde…

Retour à la page d'accueil : ici