V5447
Michlé : Ne réprimande pas le moqueur, de peur qu’il te haïsse. Réprimande le sage, et il t’aimera



V5447 Michle : Ne reprimande pas le moqueur, de peur qu’il te haisse. Reprimande le sage, et il t’aimera

Ne réprimande pas le moqueur, de peur qu’il te haïsse. Réprimande le sage, et il t’aimera.




Ne réprimande pas le moqueur, de peur qu’il te haïsse. Réprimande le sage, et il t’aimera.



( ; Michlé : 9.8 )




Sache celui que tu réprimandes.



Une critique fondée ?



Que celui qui en est l’objet ne se considère pas agressé.



Qu’il soit au contraire heureux de ta lucidité.



Du fait que tu t’intéresses à lui, et que tu cherches à le faire progresser.



Celui que ta critique vexe, injurie, ne la lui adresse pas.



Il n’est pas disposé à reconnaître une faute, à la réparer, à changer.



Il est "moqueur", par rapport à ta critique.

Retour à la page d'accueil : ici