V5327
Yona : Le Kikayon…



V5327 Yona : Le Kikayon...

Yona : Le Kikayon…




4.6
L'Éternel Dieu fit croître un ricin, qui s'éleva au-dessus de Jonas, pour donner de l'ombre sur sa tête et pour lui ôter son irritation. Jonas éprouva une grande joie à cause de ce ricin.
4.7
Mais le lendemain, à l'aurore, Dieu fit venir un ver qui piqua le ricin, et le ricin sécha.
4.8
Au lever du soleil, Dieu fit souffler un vent chaud d'orient, et le soleil frappa la tête de Jonas, au point qu'il tomba en défaillance. Il demanda la mort, et dit: La mort m'est préférable à la vie.
4.9
Dieu dit à Jonas: Fais-tu bien de t'irriter à cause du ricin? Il répondit: Je fais bien de m'irriter jusqu'à la mort.
4.10
Et l'Éternel dit: Tu as pitié du ricin qui ne t'a coûté aucune peine et que tu n'as pas fait croître, qui est né dans une nuit et qui a péri dans une nuit.
4.11
Et moi, je n'aurais pas pitié de Ninive, la grande ville, dans laquelle se trouvent plus de cent vingt mille hommes qui ne savent pas distinguer leur droite de leur gauche, et des animaux en grand nombre!

( ; Yona : 4.6 )




Yona, un simple arbre, qui te donnait son ombre, est tellement important pour toi ?



Tu voudrais mourir, si je l’ai anéanti ?



Pense aux habitants de Ninvé, Mossoul.



Ils sont nombreux, et je les aime.



Quelles que soient leurs fautes.



Je veux les épargner, et non les exterminer.



Tu ne comprends pas cela, prophète ?



Je les aimes.



Tous.



Et chacun d’entre eux.

Retour à la page d'accueil : ici