V5068
Tehilim : Il lui a donné un témoignage ; quand je suis sorti contre la terre d’Egypte, j’ai compris un "bord"



V5068 Tehilim : Il lui a donne un temoignage ; quand je suis sorti contre la terre d’Egypte, j’ai compris un "bord"

Il lui a donné un témoignage ; quand je suis sorti contre la terre d’Egypte, j’ai compris un "bord".








( ; Tehilim : 81.6 )




Yossef arrive en Egypte comme esclave.



Il est même vendu, comme esclave sexuel, au marché aux esclaves.



Il désire la femme de Poutifar, qui s’efforce de le conquérir.



Se retrouve en prison.



Il subit une peine de douze années.



Mais quand il se trouve face à Paro, désemparé par son rêve, il sait le lui expliquer, et le rasséréner.



Pourtant, Paro le lui a raconté inexactement.



Il a rêvé qu’il se trouvait "sur le fleuve".



Il a transformé son récit, parlant du "bord du fleuve".



Mais Yossef comprend ce que Paro a rêvé.



Il interprète le rêve, dans sa réalité, et non dans sa narration.



Comprenant, comme ses collègues, l’âme humaine, avec ses mensonges et ses omissions.



Ce que te dit un être ?



La clef évidente se trouve dans les différences ; pas d’exactitude dans le récit.



Yossef reçoit, cette unique fois dans le verset, un nouveau nom, différent de celui que Paro lui a attribué :



Yehossef.



Les trois premières lettres du nom de Dieu.



Alors que Yehouda, dans son nom, voit figurer les quatre.



Force et valeur de Yossef, qui comprend et offre un chemin.



Le "bord" dont on m’a parlé, je l’ai compris…

Retour à la page d'accueil : ici