V4931
Yechaya : Voici mon serviteur, sur lequel je m’appuie. Il ne criera pas, il ne fera pas entendre, au dehors, sa voix



V4931 Yechaya : Voici mon serviteur, sur lequel je m’appuie. Il ne criera pas, il ne fera pas entendre, au dehors, sa voix

Voici mon serviteur, sur lequel je m’appuie. Il ne criera pas, il ne fera pas entendre, au dehors, sa voix.




Voici mon serviteur, sur lequel je m’appuie. Il ne criera pas, il ne fera pas entendre, au dehors, sa voix.



( ; Yechaya : 42.1 )




Pas de mouvements d’opinion, de foules.



Pas d’opinion publique.



Le silence, la discrétion.



Ce que c’est homme pense, chacun le sait.



Sans qu’il lui soit nécessaire de l’exprimer, dans le calme ou la virulence.

Retour à la page d'accueil : ici