V4850
Devarim : Je nourrirai mes flèches de sang, et mon épée dévorera la chair



V4850 Devarim : Je nourrirai mes fleches de sang, et mon epee devorera la chair

Je nourrirai mes flèches de sang, et mon épée dévorera la chair.


Je nourrirai mes flèches de sang, et mon épée dévorera la chair.



( ; Devarim : 32.42 )




Une cruauté.



Un plaisir assassin.



Des ennemis.



Ils s’opposent à moi.



Ne font pas cas de moi.



Je prendrai un immense plaisir sanglant à les détruire.



Un carnage.



Nous ne connaissons que trop les idoles avides de sang.



Ainsi, Quetzalcoatl.



Ne pas ramener Dieu à cette caricature.



Même si c’est Moché qui parle, dans Devarim, refuser ce discours ignoble.



Se tromper sur la vérité ?



Mais ce n’est pas bien grave…

Retour à la page d'accueil : ici