V4783
Devarim : Ils m’ont rendu jaloux avec ce qui n’est pas un dieu



V4783 Devarim : Ils m’ont rendu jaloux avec ce qui n’est pas un dieu

Ils m’ont rendu jaloux avec ce qui n’est pas un dieu.




Ils m’ont rendu jaloux avec ce qui n’est pas un dieu.

Ils m’ont mis en colère avec leurs néants.

( ; Devarim : 32.21 )




Les idolâtres choisissent, comme dieux, ceux qui, de préférence, n’ont aucune valeur.



Se détruisant.



Se diminuant.



S’anéantissant.



Choisissant l’ascèse ou le libertinage, deux facettes de ce qui est également navrant.



Un désespoir désabusé.



Une image d’eux-mêmes sans valeur.

Retour à la page d'accueil : ici