V4726
Berechit : Ton fils, que tu aimes… Que chacun soit dans ce cas. Autrement, tu n’aimes vraiment personne



V4726 Berechit : Ton fils, que tu aimes... Que chacun soit dans ce cas. Autrement, tu n’aimes vraiment personne

Ton fils, que tu aimes… Que chacun soit dans ce cas. Autrement, tu n’aimes vraiment personne.




Prends, s’il te plaît,

Ton fils,

Que tu aimes



( ; Berechit : 22.2 )




Tu l’aimes.



Comme tu aimes chacun.



Rachi

Y a-t-il des frontières dans le cœur ?



Abraham aime Itshak.



Comme il aime aussi Ichmaël.



Sans séparer l’un ou l’autre de sa tendresse.



Tout amour dévoile ton plus grand amour.



Tu aimes cet être, sans limite.



Autrement, tu n’aimes pas.



Et personne.



Faisant seulement semblant d’aimer.

Retour à la page d'accueil : ici