V4712
Tehilim : Un abîme, vers un abîme, appelle la voix de tes sentiers ; toutes tes brisures, toutes tes vagues, ont passé sur moi



V4712 Tehilim : Un abime, vers un abime, appelle la voix de tes sentiers ; toutes tes brisures, toutes tes vagues, ont passe sur moi

Un abîme, vers un abîme, appelle la voix de tes sentiers ; toutes tes brisures, toutes tes vagues, ont passé sur moi.


Un abîme, vers un abîme, appelle la voix de tes sentiers ; toutes tes brisures, toutes tes vagues, ont passé sur moi.



( ; Tehilim : 42.8 )




D’un abîme à l’autre.



D’un amour à l’autre.



D’un succès à l’autre.



D’un échec à l’autre.



D’une joie.



D’un désespoir.



J’appelle, de ma voix, tes sentiers.



La réalité de tes chemins.



Tandis que j’ai été englouti par toutes tes brisures.



Toutes tes vagues, qui sont passées sur moi.



Tandis que je me trouve au-dessous, effondré.



Mais te cherchant, t’appelant.

Retour à la page d'accueil : ici