V4670
Tehilim : Grâce à cela, je sais que tu m’aimes, parce que mon ennemi ne me rend pas méchant, malgré moi



V4670 Tehilim : Grace a cela, je sais que tu m’aimes, parce que mon ennemi ne me rend pas mechant, malgre moi


Grâce à cela, je sais que tu m’aimes, parce que mon ennemi ne me rend pas méchant, malgré moi.



( ; Tehilim : 41.13 )




Je suis heureux de ne verser dans aucune méchanceté.



De ne connaître ni vengeance ni rancune.



Non, la fréquentation obligatoire de ceux qui sont tout différents n’infléchit pas mes attitudes, ni ma conduite.



Celui qui me fait du mal ne me transforme pas, insidieusement, en lui-même.



Je ne deviens pas autre, dans la malheureuse défense de mes soi-disant intérêts.



Joie de considérer ces êtres avec bienveillance, non dans la pitoyable réaction qui prétend se défendre légitimement.

Retour à la page d'accueil : ici