V4647
Yechaya : Ne crois pas si légèrement que Dieu aime tes fêtes…



V4647 Yechaya : Ne crois pas si legerement que Dieu aime tes fetes...

Ne crois pas si légèrement que Dieu aime tes fêtes….


Vos débuts de mois,

Vos fêtes,

Mon âme les hait.

Ils sont pour moi un poids,

Une corvée.

Je ne les supporte pas.



( ; Yechaya : 1.14 )




Vous croyez me faire plaisir, en fêtant ces choses, mais il n’en est rien.



Pour moi, il s’agit de pénibles mascarades.



D’orgies d’une piété feinte.



Epargnez-moi tout cela, au lieu de chercher à m’entraîner dans une farandole que vous croyez irrésistible.

Retour à la page d'accueil : ici