K4608
Tikoun Peracha : Vayichlah



K4608 Tikoun Peracha : Vayichlah

=========================

K4608
Vayichlah

Genèse Berechit

32.04.
36.43
=========================


32.3
Jacob envoya devant lui des messagers à Ésaü, son frère, au pays de Séir, dans le territoire d'Édom.



( ; Berechit : 32.3 )




Vilenies de Yaacov…



Trafiquer pour s’emparer de l’aînesse.



Se faire passer pour son frère, pour extorquer à leur père une bénédiction qui ne lui est pas destinée.



Dans les deux cas, Essav est furieux, au point qu’il veut tuer son frère.



Yaacov fuit, sur les conseils de son père.



22 ans après, il revient…



Il veut se réconcilier avec Essav.



( ; Berechit : 32. )




Oubliant ses crimes.



Faisant comme s’ils n’existaient pas.



Ses descendants excellent dans un plaidoyer permanent :



La terrible hostilité générale dont ils sont l’objet, ils ne la méritent pas…



Antisémitisme…



Antisionisme…



Quelle bonne conscience !



Midrach



"Une brebis au milieu de 70 loups."



Essav, la civilisation romaine ?



Enseignement talmudique.



Un porc…



Il montre ses sabots défensifs, disant "je suis pur".



Mais il ne rumine pas.



Il ne remet jamais en question ses actes.



En tout cas, pas au point de vouloir les réparer…



Le jumeau, Yaacov, est identique à celui que son frère est censé être…



Innocent de toutes ses fautes.



Ne reconnaissant en rien qu’il en est coupable.



Essav se plaint de Yaacov.



"Il a cherché à me tromper, avec l’aînesse, et aussi avec la bénédiction."



Les deux termes sont l’anagramme l’un de l’autre.



"Mon aînesse ?"



*Bekhorati.*



"La bénédiction ?"



*Bekhorati.*



Une double crapulerie, répugnante.



Mais les sages d’Israël n’en sont pas offusqués.



Lequel est choqué ?



Ils approuvent les actes méritoires du merveilleux ancêtre, Yaacov, qui est sans faute…



De même, le traité Chabat.



"Celui qui dit que David a fauté, il est simplement quelqu’un qui se trompe."



Faire mettre dans son lit une femme mariée, vue nue pendant son bain ?



C’est normal.



Acton impuni d’avoir contemplé la nudité d’Artémis.



Faire tuer le mari, Ouria ?



Quoi de plus naturel, de plus légitime…



Dans une pièce de Jean-Claude Grunberg, sur Dreyfus, jouée en Pologne, un des acteurs, juif Polonais, déclare :



Naturellement, Dreyfus a trahi.



Pour l’argent…



L’hostilité à Israël est incompréhensible, indigne.



Personne ne saurait l’admettre…




32.6
Les messagers revinrent auprès de Jacob, en disant: Nous sommes allés vers ton frère Ésaü; et il marche à ta rencontre, avec quatre cents hommes.



( ; Berechit : 32.6 )




Une peur panique s’empare de Yaacov.



Celle de l’extermination.



Omniprésent.



L’expérience de la totale destruction.



Quelle sont les intentions de Yaacov ?



Ne veut-il pas me détruire complètement ?



Tehilim



"Que le nom d’Israël ne soit plus prononcé."



Et pourtant, je suis innocent de tout.



Etre toujours sur le qui vive, redoutant, à juste titre, le massacre…




32.24
Jacob demeura seul. Alors un homme lutta avec lui jusqu'au lever de l'aurore.
32.25
Voyant qu'il ne pouvait le vaincre, cet homme le frappa à l'emboîture de la hanche; et l'emboîture de la hanche de Jacob se démit pendant qu'il luttait avec lui.
32.26
Il dit: Laisse-moi aller, car l'aurore se lève. Et Jacob répondit: Je ne te laisserai point aller, que tu ne m'aies béni.
32.27
Il lui dit: Quel est ton nom? Et il répondit: Jacob.
32.28
Il dit encore: ton nom ne sera plus Jacob, mais tu seras appelé Israël; car tu as lutté avec Dieu et avec des hommes, et tu as été vainqueur.
32.29
Jacob l'interrogea, en disant: Fais-moi je te prie, connaître ton nom. Il répondit: Pourquoi demandes-tu mon nom? Et il le bénit là.
32.30
Jacob appela ce lieu du nom de Peniel: car, dit-il, j'ai vu Dieu face à face, et mon âme a été sauvée.
32.31
Le soleil se levait, lorsqu'il passa Peniel. Jacob boitait de la hanche.
32.32
C'est pourquoi jusqu'à ce jour, les enfants d'Israël ne mangent point le tendon qui est à l'emboîture de la hanche; car Dieu frappa Jacob à l'emboîture de la hanche, au tendon.



( ; Berechit : 32.24 )




Un homme l’affronte, pendant un combat qui dure toute la nuit.



Aucun des deux hommes ne connaît l’identité de l’autre.



Ils se combattent, à l’aveuglette.



Pirké de Rabi Eliezer



L’enjeu de la lutte ?



L’homme prétendait être Israël…



Finalement, il admet qu’il s’était vanté…



Et Dieu donne le nom Israël à Yaacov.



"Le véritable Israël…"



L’Eglise, pour saint Augustin.



Pour Robert le Pieux.



L’Allemagne, pour Hitler.



Ichmaël, pour l’islam, objet du sacrifice interrompu.




33.4
Ésaü courut à sa rencontre; il l'embrassa, se jeta à son cou, et le baisa. Et ils pleurèrent.



( ; Berechit : 33.4 )




Une initiative amoureuse.



Elle est mêlée à la haine.



De même, chez Bilam, qui représente Jésus.



Je les aime et je les déteste…



Un amour permanent d’Israël.



Et la malédiction du "figuier stérile".



Tu es aimé et haï.



Toi, aime…




34.1
Dina, la fille que Léa avait enfantée à Jacob, sortit pour voir les filles du pays.
34.2
Elle fut aperçue de Sichem, fils de Hamor, prince du pays. Il l'enleva, coucha avec elle, et la déshonora.
34.3
Son cœur s'attacha à Dina, fille de Jacob; il aima la jeune fille, et sut parler à son cœur.
34.4
Et Sichem dit à Hamor, son père: Donne-moi cette jeune fille pour femme.



( ; Berechit : 34.1 )




Des amours contrariées.



Ce qui conduit au crime de Chimon et de Lévi.



Un jeune couple amoureux.



Ckhem a sept ans, et Dina, six.



Israël ne connaît rien à l’amour.



Pour Chimon et Lévi, l’exogamie est de l’ordre de la prostitution.



Même si Yaacov désapprouve ces crimes, détruisant tous les habitants de Chkhem, Chimon et Lévi, croient bien faire.



Israël se dirige vers la haine de tout ce qui n’est pas lui…

Retour à la page d'accueil : ici