K4603
Tikoun Peracha : Lekh Lekha



K4603 Tikoun Peracha : Lekh Lekha

=========================

K4603
Lekh Lekha

Genèse Berechit

12.01
17.27
=========================


12.1
L'Éternel dit à Abram: Va-t-en de ton pays, de ta patrie, et de la maison de ton père, dans le pays que je te montrerai.
12.2
Je ferai de toi une grande nation, et je te bénirai; je rendrai ton nom grand, et tu seras une source de bénédiction.
12.3
Je bénirai ceux qui te béniront, et je maudirai ceux qui te maudiront; et toutes les familles de la terre seront bénies en toi.



( ; Berechit : 12.1 )




Des ruptures.



Quitter une civilisation, trop perverse.



Nemrod, empereur, dictateur.



Construire une tout autre civilisation.



Tu deviendras un grand peuple…



Tu seras béni, comblé d’amour.



Quant à ceux qui te détestent, ils se détruisent eux-mêmes.




12.9
Abram continua ses marches, en s'avançant vers le midi.



( ; Berechit : 12.9 )




Avant toutes ces bénédictions, les épreuves…



Abraham subit dix épreuves.



La construction laborieuse de la plénitude.




12.11
Comme il était près d'entrer en Égypte, il dit à Saraï, sa femme: Voici, je sais que tu es une femme belle de figure.
12.12
Quand les Égyptiens te verront, ils diront: C'est sa femme! Et ils me tueront, et te laisseront la vie.
12.13
Dis, je te prie, que tu es ma sœur, afin que je sois bien traité à cause de toi, et que mon âme vive grâce à toi.



( ; Berechit : 12.11 )




Paro, très amateur de femmes…



Au point qu’il poste, aux abords de l’Egypte, des fonctionnaires, qui sont chargés de les déposer sur son lit.



Paro ne tue pas un mari complaisant.



Abraham sauve sa vie.



Paro ne peut faire de mal à Sara.



Finalement, il se rend compte de sa bévue.



En compensation, il fait trois cadeaux à Sara :



1)



Sa fille Agar.



Elle sera plus heureuse dans cette famille.



2)



La terre de Gochen.



3)



Un serviteur, Poutifar.



Abraham, considéré, respecté.



L’Egypte est une civilisation sœur.



La Tora insiste là-dessus :



Ne la déclare pas abominable.



Pas plus que l’Occident de Essav.



D’Abraham sortent l’un et l’autre.



La civilisation islamique.



La civilisation d’Occident.




14.1
Dans le temps d'Amraphel, roi de Schinear, d'Arjoc, roi d'Ellasar, de Kedorlaomer, roi d'Élam, et de Tideal, roi de Gojim,
14.2
il arriva qu'ils firent la guerre à Béra, roi de Sodome, à Birscha, roi de Gomorrhe, à Schineab, roi d'Adma, à Schémeéber, roi de Tseboïm, et au roi de Béla, qui est Tsoar.
14.3
Ces derniers s'assemblèrent tous dans la vallée de Siddim, qui est la mer Salée.
14.4
Pendant douze ans, ils avaient été soumis à Kedorlaomer; et la treizième année, ils s'étaient révoltés.
14.5
Mais, la quatorzième année, Kedorlaomer et les rois qui étaient avec lui se mirent en marche, et ils battirent les Rephaïm à Aschteroth Karnaïm, les Zuzim à Ham, les Émim à Schavé Kirjathaïm,
14.6
et les Horiens dans leur montagne de Séir, jusqu'au chêne de Paran, qui est près du désert.
14.7
Puis ils s'en retournèrent, vinrent à En Mischpath, qui est Kadès, et battirent les Amalécites sur tout leur territoire, ainsi que les Amoréens établis à Hatsatson Thamar.
14.8
Alors s'avancèrent le roi de Sodome, le roi de Gomorrhe, le roi d'Adma, le roi de Tseboïm, et le roi de Béla, qui est Tsoar; et ils se rangèrent en bataille contre eux, dans la vallée de Siddim,
14.9
contre Kedorlaomer, roi d'Élam, Tideal, roi de Gojim, Amraphel, roi de Schinear, et Arjoc, roi d'Ellasar: quatre rois contre cinq.
14.10
La vallée de Siddim était couverte de puits de bitume; le roi de Sodome et celui de Gomorrhe prirent la fuite, et y tombèrent; le reste s'enfuit vers la montagne.
14.11
Les vainqueurs enlevèrent toutes les richesses de Sodome et de Gomorrhe, et toutes leurs provisions; et ils s'en allèrent.
14.12
Ils enlevèrent aussi, avec ses biens, Lot, fils du frère d'Abram, qui demeurait à Sodome; et ils s'en allèrent.



( ; Berechit : 14.1 )




Des guerres…



Guerres des neuf rois.



Constamment, tu seras impliqué dans des conflits.



Ici, pour délivrer Lot, frère de Sara…




16.1
Saraï, femme d'Abram, ne lui avait point donné d'enfants. Elle avait une servante Égyptienne, nommée Agar.
16.2
Et Saraï dit à Abram: Voici, l'Éternel m'a rendue stérile; viens, je te prie, vers ma servante; peut-être aurai-je par elle des enfants. Abram écouta la voix de Saraï.
16.3
Alors Saraï, femme d'Abram, prit Agar, l'Égyptienne, sa servante, et la donna pour femme à Abram, son mari, après qu'Abram eut habité dix années dans le pays de Canaan.
16.4
Il alla vers Agar, et elle devint enceinte. Quand elle se vit enceinte, elle regarda sa maîtresse avec mépris.



( ; Berechit : 16.1 )




Vite, Agar est enceinte.



Elle méprise Sara, qui n’a pas pu enfanter.



Sara est affectée par ce mépris.



Pour les peuples musulmans, les Juifs sont des… "chiens".




16.7
L'ange de l'Éternel la trouva près d'une source d'eau dans le désert, près de la source qui est sur le chemin de Schur.
16.8
Il dit: Agar, servante de Saraï, d'où viens-tu, et où vas-tu? Elle répondit: Je fuis loin de Saraï, ma maîtresse.
16.9
L'ange de l'Éternel lui dit: Retourne vers ta maîtresse, et humilie-toi sous sa main.
16.10
L'ange de l'Éternel lui dit: Je multiplierai ta postérité, et elle sera si nombreuse qu'on ne pourra la compter.
16.11
L'ange de l'Éternel lui dit: Voici, tu es enceinte, et tu enfanteras un fils, à qui tu donneras le nom d'Ismaël; car l'Éternel t'a entendue dans ton affliction.



( ; Berechit : 16.7 )




Malgré le mépris d’Agar pour Sara, Dieu voit sa détresse.



Il la sauve, avec Ichmaël, de la mort.



Il les bénit.

Retour à la page d'accueil : ici