K4553
Tikoun Peracha : Haazinou



K4553 Tikoun Peracha : Haazinou

=========================
K4553
Haazinou

Deutéronome Devarim

32.01
32.52
=========================


32.1
Cieux! prêtez l'oreille, et je parlerai; Terre! écoute les paroles de ma bouche.
32.2
Que mes instructions se répandent comme la pluie, Que ma parole tombe comme la rosée, Comme des ondées sur la verdure, Comme des gouttes d'eau sur l'herbe!
32.3
Car je proclamerai le nom de l'Éternel. Rendez gloire à notre Dieu!



( ; Devarim : 32.1 )




Te dire l’essentiel.



Avant de disparaître.



Des principes de lumière, de beauté.



Une grandeur.



Un éclairement pour ta vie à venir.



Une indication, sur les merveilles.



"Moché a commencé à expliquer la Tora."



Talmud



"Dans les 70 langues."



Qu’elles te soient toutes connues.



Dans leur génie.



Dans leur splendeur.



En plus de cela, une confidence, pour toi,



Que tu connaisses tout de l’univers sublime.



Que tu puisses, à l’infini, le goûter.



En apprécier l’exquise saveur.





32.15
Israël est devenu gras, et il a regimbé; Tu es devenu gras, épais et replet! -Et il a abandonné Dieu, son créateur, Il a méprisé le rocher de son salut,



( ; Devarim : 32.15 )




Ne sois jamais un vestige adipeux.



Une ruine, qui a perdu la quintessence de soi.



Sois entier, complet dans ta valeur.



Ne te laisse jamais aller à aucune déchéance.



Ne te laisse pas tenter par elle.



Au contraire, vis toujours ta valeur, ta beauté, ta grandeur.




32.20
Il a dit: Je leur cacherai ma face, Je verrai quelle sera leur fin; Car c'est une race perverse, Ce sont des enfants infidèles.



( ; Devarim : 32.20 )




Tu me fuis ?



Moi aussi, je me cacherai de toi.



Tu seras incertain, apeuré, épouvanté.



Sans chemin.




32.39
Sachez donc que c'est moi qui suis Dieu, Et qu'il n'y a point de dieu près de moi; Je fais vivre et je fais mourir, Je blesse et je guéris, Et personne ne délivre de ma main.



( ; Devarim : 32.39 )




Je suis source de ta vie, de ta joie.



Non un tyran qui t’impose sa mauvaiseté.



Ne crois pas que ma présence te détruit.



Tout au contraire, elle te donne ta plénitude.




32.47
Car ce n'est pas une chose sans importance pour vous; c'est votre vie, et c'est par là que vous prolongerez vos jours dans le pays dont vous aurez la possession, après avoir passé le Jourdain.



( ; Devarim : 32.47 )




Non une tracasserie pénible, qui te harcèle.



Mais le sens, le goût de ta vie.



La substance de ta personne accomplie.



Ton bonheur permanent.

Retour à la page d'accueil : ici