K4548
Tikoun Peracha : Choftim



K4548 Tikoun Peracha : Choftim

=========================
K4548
Choftim

Deutéronome Devarim

16.18
21.09
=========================


16.18
Tu établiras des juges et des magistrats dans toutes les villes que l'Éternel, ton Dieu, te donne, selon tes tribus; et ils jugeront le peuple avec justice.



( ; Devarim : 16.18 )




Des juges…



Des policiers…



Ne les confonds pas avec des sages.



Pourtant, ce sont ceux-ci qui importent…



Dans la peracha, quatre dignités sont évoquées.



1)
*Melekh*



Le roi



2)
*Hakham*



Le sage



3)
*Navi*



Le prophète



4)
*Cohen*



Le prêtre



1)
*Melekh*



Le roi



2)
*Hakham*



Le sage



Réflexion



Intelligence



Opinion opportune



3)
*Navi*



Le prophète




Une flamme



Un enthousiasme



Une indignation



4)
*Cohen*



Le prêtre



S’intéresser aux autres.



Prendre leur situation à cœur.



Participer à leur histoire.



Les conseiller.



Les orienter.



Toute relation fait intervenir ces dignités.



Envers chacun, à tout instant, tu fais intervenir cette manière d’être et d’agir.



1)
*Melekh*



Le roi



Dans son royaume



Son pouvoir



Sa liberté



Sa latitude



2)
*Hakham*



Le sage



Ton aptitude à juger



3)
*Navi*



Le prophète



Ton opinion sur le temps



4)
*Cohen*



Le prêtre



Ton intimité



Ta sollicitude



Les initiales des quatre dignités ?



Ton aptitude à juger



Melekh



Mem



Hakham



Het



Navi



Noun



Cohen



Caf



*Mehanekh*



"Inaugureur"



Tu es l’"inaugureur" de chaque personne, suivant le besoin précieux qu’elle a de toi.



Lui offrir présence et attention, tendresse.



Des juges ?



Ceux qui connaissent les besoins de chacun.



Sans vrai intérêt pour chaque personne, la mort.



Dans la solitude, la désolation.



Personne ne connaissant rien à la vie de personne, murée dans son île déserte.



Qui ne les abandonnent pas à leur solitude.




21.1
Si, dans le pays dont l'Éternel, ton Dieu, te donne la possession, l'on trouve étendu au milieu d'un champ un homme tué, sans que l'on sache qui l'a frappé,
21.2
tes anciens et tes juges iront mesurer les distances à partir du cadavre jusqu'aux villes des environs.
21.3
Quand on aura déterminé la ville la plus rapprochée du cadavre, les anciens de cette ville prendront une génisse qui n'ait point servi au travail et qui n'ait point tiré au joug.
21.4
Ils feront descendre cette génisse vers un torrent qui jamais ne tarisse et où il n'y ait ni culture ni semence; et là, ils briseront la nuque à la génisse, dans le torrent.
21.5
Alors s'approcheront les sacrificateurs, fils de Lévi; car l'Éternel, ton Dieu, les a choisis pour qu'ils le servent et qu'ils bénissent au nom de l'Éternel, et ce sont eux qui doivent prononcer sur toute contestation et sur toute blessure.
21.6
Tous les anciens de cette ville la plus rapprochée du cadavre laveront leurs mains sur la génisse à laquelle on a brisé la nuque dans le torrent.
21.7
Et prenant la parole, ils diront: Nos mains n'ont point répandu ce sang et nos yeux ne l'ont point vu répandre.
21.8
Pardonne, ô Éternel! à ton peuple d'Israël, que tu as racheté; n'impute pas le sang innocent à ton peuple d'Israël, et ce sang ne lui sera point imputé.
21.9
Ainsi, tu dois faire disparaître du milieu de toi le sang innocent, en faisant ce qui est droit aux yeux de l'Éternel.



( ; Devarim : 21.1 )




Il est mort seul.



Il était en danger, mais personne ne le connaît.



Abandonné à la mort, faute d’"inauguration".

Retour à la page d'accueil : ici