K4547
Tikoun Peracha : Reeh



K4547 Tikoun Peracha : Reeh

=========================
K4547
Reeh

Deutéronome Devarim

11.26.
16.17
=========================


11.26
Vois, je mets aujourd'hui devant vous la bénédiction et la malédiction:
11.27
la bénédiction, si vous obéissez aux commandements de l'Éternel, votre Dieu, que je vous prescris en ce jour;
11.28
la malédiction, si vous n'obéissez pas aux commandements de l'Éternel, votre Dieu, et si vous vous détournez de la voie que je vous prescris en ce jour, pour aller après d'autres dieux que vous ne connaissez point.



( ; Devarim : 11.26 )




Un donnant-donnant.



Tu réussiras.



Ou tu échoueras, dans les terribles maux que tu auras mérité.



Un Dieu puissant.



Il te récompense.



Ou il te détruit.



Un marché sanglant, sordide.



Tu n’es pas maître du jeu.



Tu ne peux que le subir.



Je t’ai choisi.



Pour te combler.



Ou pour te faire énormément souffrir.



Ou tu me donnes satisfaction.



Ou je te soumets aux plus horribles souffrances.



Tu étais esclave.



Tu n’es plus l’esclave de l’Egypte.



Mais le mien.



Habitué à la servitude.



Non plus l’esclave de Paro, mais le mien.



Béni, si tu obtempères.



Ou soumis à la Shoah, à toutes les Shoot.



Un marché sordide.



Il n’est pas question de morale.



Ni d’un idéal quelconque.



Mais de simple obéissance.



Paro se baignait dans le sang des enfants hébreux.



D’une autre manière, c’est ce que je fais, moi aussi.



Tu peux choisir la soumission.



Ou la révolte.



Mais même si tu me fuis, tu dépends de moi.



De mon pouvoir infini.



Simone Weil est professeur.



Elle est révoquée par le régime de Vichy.



Elle écrit à Pétain.



"Jamais de ma vie je ne suis entrée dans une synagogue."



Nullement protégée par cette abstention.



Pour les fidèles, pour les insoumis, les camps.



Traités de pourriture.



Une étrange élection :



Celle du malheur.




12.2
Vous détruirez tous les lieux où les nations que vous allez chasser servent leurs dieux, sur les hautes montagnes, sur les collines, et sous tout arbre vert.
12.3
Vous renverserez leurs autels, vous briserez leurs statues, vous brûlerez au feu leurs idoles, vous abattrez les images taillées de leurs dieux, et vous ferez disparaître leurs noms de ces lieux-là.



( ; Devarim : 13.2 )




Je hais tous ces cultes idolâtres.



Vous, ne soyez pas ainsi.



Ne rendez qu’à moi un culte idolâtre.



J’y trouve ma jouissance.



Sinon, gare !



Attention !



Vous souffrirez infiniment.



Une conception atroce, celle de Moché.



Non un amour, mais une terrible domination subie.




13.1
S'il s'élève au milieu de toi un prophète ou un songeur qui t'annonce un signe ou un prodige,
13.2
et qu'il y ait accomplissement du signe ou du prodige dont il t'a parlé en disant: Allons après d'autres dieux, -des dieux que tu ne connais point, -et servons-les!
13.3
tu n'écouteras pas les paroles de ce prophète ou de ce songeur, car c'est l'Éternel, votre Dieu, qui vous met à l'épreuve pour savoir si vous aimez l'Éternel, votre Dieu, de tout votre cœur et de toute votre âme.
13.4
Vous irez après l'Éternel, votre Dieu, et vous le craindrez; vous observerez ses commandements, vous obéirez à sa voix, vous le servirez, et vous vous attacherez à lui.
13.5
Ce prophète ou ce songeur sera puni de mort, car il a parlé de révolte contre l'Éternel, votre Dieu, qui vous a fait sortir du pays d'Égypte et vous a délivrés de la maison de servitude, et il a voulu te détourner de la voie dans laquelle l'Éternel, ton Dieu, t'a ordonné de marcher. Tu ôteras ainsi le mal du milieu de toi.



( ; Devarim : 13.6 )




Seuls les inspirés se réclamant de moi pourront survivre.



Les autres, ces traîtres, seront implacablement détruit.



Une liberté ?



Seulement celle qui est d’accord avec moi.



Les autres inspirations sont perverses, vouées à la mort.



Un poids qui ne peut qu’être subi.



Aucune latitude.



Une sainteté…



Mais elle est fixée par moi, dans tous ses détails.



Tu n’es pas maître de t’en dégager.

Retour à la page d'accueil : ici