K4542
Tikoun Peracha : Matot



K4542 Tikoun Peracha : Matot

=========================

K4542
Matot

Nombres Bamidbar

30.02
32.42
=========================


30.1
Moïse parla aux chefs des tribus des enfants d'Israël, et dit: Voici ce que l'Éternel ordonne.
30.2
Lorsqu'un homme fera un vœu à l'Éternel, ou un serment pour se lier par un engagement, il ne violera point sa parole, il agira selon tout ce qui est sorti de sa bouche.
30.3
Lorsqu'une femme, dans sa jeunesse et à la maison de son père, fera un vœu à l'Éternel et se liera par un engagement,
30.4
(30:5) et que son père aura connaissance du vœu qu'elle a fait et de l'engagement par lequel elle s'est liée, -si son père garde le silence envers elle, tout vœu qu'elle aura fait sera valable, et tout engagement par lequel elle se sera liée sera valable;
30.5
mais si son père la désapprouve le jour où il en a connaissance, tous ses vœux et tous les engagements par lesquels elle se sera liée n'auront aucune valeur; et l'Éternel lui pardonnera, parce qu'elle a été désapprouvée de son père.
30.6
Lorsqu'elle sera mariée, après avoir fait des vœux, ou s'être liée par une parole échappée de ses lèvres,
30.7
et que son mari en aura connaissance, -s'il garde le silence envers elle le jour où il en a connaissance, ses vœux seront valables, et les engagements par lesquels elle se sera liée seront valables;
30.8
mais si son mari la désapprouve le jour où il en a connaissance, il annulera le vœu qu'elle a fait et la parole échappée de ses lèvres, par laquelle elle s'est liée; et l'Éternel lui pardonnera.
30.9
(30:10) Le vœu d'une femme veuve ou répudiée, l'engagement quelconque par lequel elle se sera liée, sera valable pour elle.
30.10
Lorsqu'une femme, dans la maison de son mari, fera des vœux ou se liera par un serment,
30.11
et que son mari en aura connaissance, -s'il garde le silence envers elle et ne la désapprouve pas, tous ses vœux seront valables, et tous les engagements par lesquels elle se sera liée seront valables;
30.12
mais si son mari les annule le jour où il en a connaissance, tout vœu et tout engagement sortis de ses lèvres n'auront aucune valeur, son mari les a annulés; et l'Éternel lui pardonnera.
30.13
Son mari peut ratifier et son mari peut annuler tout vœu, tout serment par lequel elle s'engage à mortifier sa personne.
30.14
S'il garde de jour en jour le silence envers elle, il ratifie ainsi tous les vœux ou tous les engagements par lesquels elle s'est liée; il les ratifie, parce qu'il a gardé le silence envers elle le jour où il en a eu connaissance.
30.15
Mais s'il les annule après le jour où il en a eu connaissance, il sera coupable du péché de sa femme.
30.16
Telles sont les lois que l'Éternel prescrivit à Moïse, entre un mari et sa femme, entre un père et sa fille, lorsqu'elle est dans sa jeunesse et à la maison de son père.



( ; Bamidbar : 30.2 )




Vœu…



Se donner du courage, la force qui permet d’accomplir ce que l’on désire.



S’engager, et se trouver engagé.



Mais on peut aussi se dégager, si l’on a exagéré.



Une horrible conception :



La jeune fille peut être dégagée de son vœu par son père.



La femme mariée, par son mari.



Un homme, par un sage.



Celui-ci insiste sur l’importance du vœu.



Mais il "ouvre une porte", et dégage la personne de son vœu.



L’idée que la Tora se fait de la femme est choquante



De même, les cinq filles de Tselofhad devront "réclamer", pour accéder à l’héritage de leur père.



Femme dépendante.



Rien de cela n’est convainquant.




31.1
L'Éternel parla à Moïse, et dit:
31.2
Venge les enfants d'Israël sur les Madianites; tu seras ensuite recueilli auprès de ton peuple.
31.3
Moïse parla au peuple, et dit: Équipez d'entre vous des hommes pour l'armée, et qu'ils marchent contre Madian, afin d'exécuter la vengeance de l'Éternel sur Madian.



( ; Bamidbar : 31.1 )




Une vengeance, à cause des actions de Bilam, qui a conseillé d’envoyer Cozbi, pour conduire Israël à l’idolâtrie.



Venge-toi !



Mais aussi, la vengeance t’est interdite.



Venge-toi !



Mais ensuite, tu mourras.



Enterré près de Baal Peor, la source de l’épidémie meurtrière.



Echec de Moché.



Un risque permanent : Dieu peut facilement être considéré comme une idole, par un Israël décadent.



Les fils de Reouven et de Gad doivent participer à la conquête du pays.



Même s’ils ont déjà leur territoire, au-delà du Jourdain.




32.22
et si vous revenez seulement après que le pays aura été soumis devant l'Éternel, -vous serez alors sans reproche vis-à-vis de l'Éternel et vis-à-vis d'Israël, et cette contrée-ci sera votre propriété devant l'Éternel.



( ; Bamidbar : 32.22 )




Une morale claire :



Tu dois être en ordre, envers Dieu et envers Israël.



Le contraire du parasitisme soi-disant pieux, qui trompe et Dieu et Israël.



Le vol.



Le refus de faire l’armée.



Une décadence qui se répercute sur toute la vie d’Israël.



La dérision, au lieu de la Tora.



Israël, comme vestige.



Toynbee : Comme fossile.

Retour à la page d'accueil : ici