K4530
Tikoun Peracha : Kedochim



K4530 Tikoun Peracha : Kedochim

=========================
K4530
Kedochim

Lévitique Vayikra

19.01
20.27
=========================


19.1
L'Éternel parla à Moïse, et dit:
19.2
Parle à toute l'assemblée des enfants d'Israël, et tu leur diras: Soyez saints, car je suis saint, moi, l'Éternel, votre Dieu.



( ; Vayikra : 19.1 )




Le principe de la Tora ?



Cette sainteté, fort peu répandue dans un peuple qui cherche surtout, plutôt, à survivre, sans beaucoup s’occuper de qualités morales : Elles sont incongrues, trop luxueuses pour que l’on cherche à les vivre.



Sainteté ?



Elle caractériserait Israël.



Mais non pour ses innombrables ennemis, qui le voient rapace, frauduleux, désireux d’asservir l’univers entier.



Sainteté ?



Noblesse, générosité, honnêteté.



Affection pour les êtres.



Le contraire de la vengeance, de la rancune.



Une définition qui n’est pas donnée.



Chacun est censé la connaître.



Avant tout, sois saint…



Ne trouve pas cela difficile, mais naturel.



Je te le promets, tu y arriveras…



De même que je suis saint, moi, créateur qui bénis, tu peux y parvenir.



Sans effort.



Sans l’appareil stérilisant des *mitsvot*, quand elles prennent la place de l’essentiel.



Rabi Menahem Mendel de Kotzk



"Le stupide prend l’essentiel pour l’accessoire, et l’accessoire pour l’essentiel."



Ne te trompe pas.



Accorde aux choses, dans la lucidité, leur véritable importance.



Saint…



Que l’on t’aime.



Mais ce n’est pas là ton but, en choisissant la sainteté.



Beauté, vérité.



Aucune réciprocité dans le mal.



Le bien, accomplie d’une manière désintéressée, constante.




19.34
Vous traiterez l'étranger en séjour parmi vous comme un indigène du milieu de vous; vous l'aimerez comme vous-mêmes, car vous avez été étrangers dans le pays d'Égypte. Je suis l'Éternel, votre Dieu.



( ; Vayikra : 19.34 )




Le contraire de l’attitude médiocre, banale en Israël, de méfiance envers l’étranger, d’hostilité.



Rabi Eliézer



A 46 reprises, la Tora te demande d’aimer l’étranger.



Le contraire de l’histoire d’Israël, dans son repli sur soi, dans sa conception de la supériorité d’Israël.



Celle de Jules Ferry, en France, en ce qui concerne les droits des "peuples supérieurs" sur les "peuples inférieurs".



Jules Ferry n’a pas été violemment attaqué pour cela.



Mais Israël, oui, et constamment.



Sans l’attitude crapuleuse de Jules Ferry, pas de Luther, de Drumont, de nazisme.




19.14
Tu ne maudiras point au sourd, et tu ne mettras devant un aveugle rien qui puisse le faire tomber; car tu auras la crainte de ton Dieu. Je suis l'Éternel.
19.15
Tu ne commettras point d'iniquité dans tes jugements: tu n'auras point égard à la personne du pauvre, et tu ne favoriseras point la personne du grand, mais tu jugeras ton prochain selon la justice.
19.16
Tu ne répandras point de calomnies parmi ton peuple. Tu ne t'élèveras point contre le sang de ton prochain. Je suis l'Éternel.
19.17
Tu ne haïras point ton frère dans ton cœur; tu auras soin de reprendre ton prochain, mais tu ne te chargeras point d'un péché à cause de lui.
19.18
Tu ne te vengeras point, et tu ne garderas point de rancune contre les enfants de ton peuple. Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Je suis l'Éternel.



( ; Vayikra : 19.14 )




Vis toujours une attitude de grande bonté.



N’accepte, dans ta vie, aucune crispation autodestructrice de l’agressivité.

Retour à la page d'accueil : ici