K4529
Tikoun Peracha : Ahare Mot



K4529 Tikoun Peracha : Ahare Mot

=========================
K4529
Ahare mot

Lévitique Vayikra

16.01
18.30
=========================


16.1
L'Éternel parla à Moïse, après la mort des deux fils d'Aaron, qui moururent en se présentant devant l'Éternel.



( ; Vayikra : 16.1 )




Une mort infiniment douloureuse.



Parole de Moché à Aharon :



Je croyais que nous serions morts, toi et moi, lors de l’inauguration du temple.



Une mort nécessaire, obligatoire ?



Tragique.



Nadav et Avihou, les plus nobles des enfnts d’Israël.



Des "fautes" qui n’appellent nullement une mort.



Ici, le contexte de Kipour.




16.2
L'Éternel dit à Moïse: Parle à ton frère Aaron, afin qu'il n'entre pas en tout temps dans le sanctuaire, au dedans du voile, devant le propitiatoire qui est sur l'arche, de peur qu'il ne meure; car j'apparaîtrai dans la nuée sur le propitiatoire.



( ; Vayikra : 16.2 )




Qu’Aharon n’entre dans le saint des saints que si j’y suis présent.



Qu’il ne me remplace par aucun vide.



Si je suis ici, tu peux être ici.



Pas du tout le culte taoïste du vide.




18.2
Parle aux enfants d'Israël, et tu leur diras: Je suis l'Éternel, votre Dieu.
18.3
Vous ne ferez point ce qui se fait dans le pays d'Égypte où vous avez habité, et vous ne ferez point ce qui se fait dans le pays de Canaan où je vous mène: vous ne suivrez point leurs usages.



( ; Vayikra : 18.2 )




Une définition de ta société qui ne se fonde sur aucune imitation.



Ni celle du passé, ni une représentation de l’avenir.



Indépendamment de ce que tu quittes.



Comme de ce que tu trouves.



Une conception tout autre de la relation entre les êtres.



Celle que donne la peracha de Kedochim.



"Ne te venge pas."



"Ne sois pas rancunier."



"Aime ton prochain comme toi."



A l’opposé du rapport de forces, et de ses lois d’airain.




18.4
Vous pratiquerez mes ordonnances, et vous observerez mes lois: vous les suivrez. Je suis l'Éternel, votre Dieu.
18.5
Vous observerez mes lois et mes ordonnances: l'homme qui les mettra en pratique vivra par elles. Je suis l'Éternel.



( ; Vayikra : 18.4 )




Vivre avec ces lois.



Non mourir d’elles, dans le climat de l’étouffant, de l’inexorable.




18.6
Nul de vous ne s'approchera de sa parente, pour découvrir sa nudité. Je suis l'Éternel.



( ; Vayikra : 18.6 )




36 unions interdites, celles de l’inceste.



Compliquées, pratiquement impossibles.



Au contraire, l’union du bonheur.

Retour à la page d'accueil : ici