K4526
Tikoun Peracha : Chemini



K4526 Tikoun Peracha : Chemini

=========================
K4526
Chemini

Lévitique Vayikra

09.01
11.47
=========================


10.1
Les fils d'Aaron, Nadab et Abihu, prirent chacun un brasier, y mirent du feu, et posèrent du parfum dessus; ils apportèrent devant l'Éternel du feu étranger, ce qu'il ne leur avait point ordonné.
10.2
Alors le feu sortit de devant l'Éternel, et les consuma: ils moururent devant l'Éternel.
10.3
Moïse dit à Aaron: C'est ce que l'Éternel a déclaré, lorsqu'il a dit: Je serai sanctifié par ceux qui s'approchent de moi, et je serai glorifié en présence de tout le peuple. Aaron garda le silence.



( ; Vayikra : 10.1 )




Nadav et Avihou…



Les plus nobles des enfants d’Israël.



Deux jumeaux.



Lors de l’inauguration du sanctuaire, ils s’approchent.



Ils apportent un feu pour lequel ils n’avaient pas reçu d’ordre.



Ils ont dit :



Le feu descend d’en haut.



Mais il est normal que d’en bas aussi, les hommes l’offrent.



Ils ont été frappés de mort.



Sans avoir commis de faute.



Malgré tout, on cherche à décrire leur faute…



Ils ont enseigné, devant Moché leur maître.



Ils ont offert leur sacrifice, alors qu’ils avaient bu du vin.



Prenant une initiative intempestive.



Ils attendaient la mort de Moché et d’Aharon, pour leur succéder.



Ils n’étaient pas mariés.



Ils n’avaient pas d’enfants.



Ils ne se sont pas concertés.



Moché console Aharon :



"Je suis sanctifié par ceux qui me sont les plus proches."



Nadav et Avihou portent en eux l’âme du Messie.



En demandant le sacrifice d’Itshak, Dieu a dit à Abraham :



"Prends ton fils, ton unique, celui que tu aimes, Itshak…"



Prends s’il te plaît…



*Na.*



Je t’en prie.



Ce sont les lettres de Nadav et Avihou.



Ensuite, Pinhas.



Lui qui est Eliahou.



La grandeur, l’espoir d’Israël.



Les plus grands en lui pleurent Nadav et Avihou.



Nostalgie d’un génie enfui.



Pourquoi cette mort ?



Leur initiative est merveilleuse.



Pourquoi leur fut-elle périlleuse, funeste ?



L’homme ne doit pas être docile et soumis.



Mais personnel et inventif.



Inventif.




10.7
Vous ne sortirez point de l'entrée de la tente d'assignation, de peur que vous ne mouriez; car l'huile de l'onction de l'Éternel est sur vous. Ils firent ce que Moïse avait dit.
10.8
L'Éternel parla à Aaron, et dit:
10.9
Tu ne boiras ni vin, ni boisson enivrante, toi et tes fils avec toi, lorsque vous entrerez dans la tente d'assignation, de peur que vous ne mouriez: ce sera une loi perpétuelle parmi vos descendants,



( ; Vayikra : 10.7 )




Soyez toujours lucides.



Non la proie de l’ivresse.




10.10
afin que vous puissiez distinguer ce qui est saint de ce qui est profane, ce qui est impur de ce qui est pur,
10.11
et enseigner aux enfants d'Israël toutes les lois que l'Éternel leur a données par Moïse.



( ; Vayikra : 10.10 )




La vocation des Cohanim ?



Distinguer entre les plans.



Et enseigner.



La sainteté.



Ce qui est profane.



Ce qui est impur.



Ce qui est pur.



De la sainteté à la pureté, en passant par le banal et l’impureté.



Enseigner, en toute lucidité.



Sans se laisser emporter par l’accessoire, le secondaire.




11.1
L'Éternel parla à Moïse et à Aaron, et leur dit:
11.2
Parlez aux enfants d'Israël, et dites: Voici les animaux dont vous mangerez parmi toutes les bêtes qui sont sur la terre.
11.3
Vous mangerez de tout animal qui a la corne fendue, le pied fourchu, et qui rumine.



( ; Vayikra : 10. )




Après la définition de la Kehouna, comme enseignement empli de valeur, autre chose.



Les lois alimentaires.



Un domaine bien secondaire.



Il est défini, lui aussi.




11.47
afin que vous distinguiez ce qui est impur et ce qui est pur, l'animal qui se mange et l'animal qui ne se mange pas.



( ; Vayikra : 11.47 )




La prudence.



La précaution utile.



Ce qui se mange, et ce qui ne se mange pas.



Pas du out la quadruple préoccupation qui définit l’enseignement.




10.10
afin que vous puissiez distinguer ce qui est saint de ce qui est profane, ce qui est impur de ce qui est pur,
10.11
et enseigner aux enfants d'Israël toutes les lois que l'Éternel leur a données par Moïse.



( ; Vayikra : 10.10 )




Protège-toi.



Ne te mets pas en danger.



Inquiet, ne te laisse pas détruire.



Des précautions "utiles"…

Retour à la page d'accueil : ici