K4510
Tikoun Peracha : Miketz



K4510 Tikoun Peracha : Miketz

=========================

K4510
Miketz

Genèse Berechit

41.01.
44.17
=========================


41.1
Au bout de deux ans, Pharaon eut un songe. Voici, il se tenait près du fleuve.

( ; Berechit : 41.1 )




Rabi Pinhas de Koretz



Pendant deux ans, Yossef se trouvait en prison.



Au-delà des dix ans où il avait déjà été emprisonné.



Il comptait sur l’échanson, rétabli dans ses fonctions.



Il lui avait annoncé ce qui lui arriverait.



Comptait sur sa reconnaissance.



Mais celui-ci, redevenu échanson de Paro, avait voulu gommer cette partie pénible de sa vie.



Chaque nuit, Paro faisait le même rêve.



Au matin, il l’oubliait.



Au bout de deux ans, Yossef a cessé d’espérer en l’échanson.



Alors, Paro a fait son rêve de chaque nuit, mais ne l’a pas oublié.



C’est ainsi que Yossef a accédé à la grandeur.



Ne compte pas sur des complaisances.



Une reconnaissance.




41.1
Au bout de deux ans, Pharaon eut un songe. Voici, il se tenait près du fleuve.

( ; Berechit : 41.1 )




Debout sur le fleuve…



Vivant une angoisse.



Redoutant de tomber dedans.



De mourir noyé.



Paro a peur de tout.



Entre le fleuve et lui, rien.



Le grand danger.



Le vide inexorable.



Yossef est appelé.



En effet, l’échanson a peur de perdre son travail.



Yossef a compris le rêve de Paro.



Il le rassure, le réconforte.



Il lui explique la famine, et le moyen de l’éviter.




41.37
Ces paroles plurent à Pharaon et à tous ses serviteurs.
41.38
Et Pharaon dit à ses serviteurs: Trouverions-nous un homme comme celui-ci, ayant en lui l'esprit de Dieu?

( ; Berechit : 41.37 )




Les courtisans, absents, approuvent les réactions de Paro.



Yossef prendra en charge l’angoisse pharaonique.



Et le devenir de l’Egypte…




42.3
Dix frères de Joseph descendirent en Égypte, pour acheter du blé.

( ; Berechit : 42.3 )




Yossef les guettait, dans sa soif de fraternité.



Il savait qu’ils viendraient en Egypte, s’approvisionner en blé.



Ils arrivent.



Il les reconnaît, parce qu’il n’a pas changé.



Eux, ils n’imaginent pas le potentat, coïncidant avec ce frère qu’ils avaient haï et vendu.



Yossef ne se fait pas reconnaître.



Il ne plonge pas ses frères dans la honte.



Tout au contraire, il agit de manière à ce que ses frères trouvent le chemin de l’affection.



Qu’ils regrettent leur manière d’agir envers lui.



Seulement alors, il se fait reconnaître de ses frères.



Alors, l’obscurité fait place à la lumière.



Iyov 28.3



C’est le verset que cite le midrach.



Il correspond à l’équinoxe d’hiver.



La nuit cesse de l’emporter sur le jour.

Retour à la page d'accueil : ici