K4503
Tikoun Peracha : Lekh Lekha



K4503 Tikoun Peracha : Lekh Lekha

=========================

K4503
Lekh Lekha

Genèse Berechit

12.01
17.27
=========================


12.1
L'Éternel dit à Abram: Va-t-en de ton pays, de ta patrie, et de la maison de ton père, dans le pays que je te montrerai.
12.2
Je ferai de toi une grande nation, et je te bénirai; je rendrai ton nom grand, et tu seras une source de bénédiction.
12.3
Je bénirai ceux qui te béniront, et je maudirai ceux qui te maudiront; et toutes les familles de la terre seront bénies en toi.

( ; Berechit : 12.1 )




Une rupture nécessaire.



La civilisation de Nemrod est trop étouffante, totalitaire.



Une triple rupture.



Avant tout, la terre.



Le cadre naturel de vie.



Ensuite, l’univers de la mère.



Puis, celui du père.



Vers une terre…



Celle que je te montrerai.



Lors de la dixième des dix épreuves, la même expression.



Un avenir toujours neuf.



Aucun passé ne se suffit à lui-même.



Une terre ?



Celle que tu sauras construire.



Toute différente de l’univers de mort de la Chaldée impériale.




12.10
Il y eut une famine dans le pays; et Abram descendit en Égypte pour y séjourner, car la famine était grande dans le pays.

( ; Berechit : 12.10 )




La première épreuve, sur les dix…



Des épreuves.



Non le "plateau d’argent" dont parle Natan Alterman.



Si tu construis une civilisation analogue à celle que tu quittes, ce n’était vraiment pas la peine.



Pas de religion sur le modèle chaldéen.



Une conception humaine, souriante, de la vie.



Non la caricature de Nemrod.



Rachi



"Il connaissait son maître, mais il était en révolte contre lui."



Accaparer un pouvoir usurper.



Gâcher la vie de tous, y compris la sienne.




12.11
Comme il était près d'entrer en Égypte, il dit à Saraï, sa femme: Voici, je sais que tu es une femme belle de figure.
12.12
Quand les Égyptiens te verront, ils diront: C'est sa femme! Et ils me tueront, et te laisseront la vie.
12.13
Dis, je te prie, que tu es ma sœur, afin que je sois bien traité à cause de toi, et que mon âme vive grâce à toi.
12.14
Lorsque Abram fut arrivé en Égypte, les Égyptiens virent que la femme était fort belle.
12.15
Les grands de Pharaon la virent aussi et la vantèrent à Pharaon; et la femme fut emmenée dans la maison de Pharaon.
12.16
Il traita bien Abram à cause d'elle; et Abram reçut des brebis, des bœufs, des ânes, des serviteurs et des servantes, des ânesses, et des chameaux.
12.17
Mais l'Éternel frappa de grandes plaies Pharaon et sa maison, au sujet de Saraï, femme d'Abram.
12.18
Alors Pharaon appela Abram, et dit: Qu'est-ce que tu m'as fait? Pourquoi ne m'as-tu pas déclaré que c'est ta femme?
12.19
Pourquoi as-tu dit: C'est ma sœur? Aussi l'ai-je prise pour ma femme. Maintenant, voici ta femme, prends-la, et va-t-en!
12.20
Et Pharaon donna ordre à ses gens de le renvoyer, lui et sa femme, avec tout ce qui lui appartenait.

( ; Berechit : 12.11 )




Nécessité de ruser.



De tenir compte des mœurs, surtout sexuelles, des contemporains.



Une existence endommagée par le compromis nécessaire…



Paro s’empare de Sara.



Pendant toute une nuit, il la harcèle.



Elle ne lui cède pas.



Elle met son sexe contre la terre, pour qu’il n’arrive pas à ses fins.



Paro a du mal à s’accoupler.



En réciproque à la résistance de Sara.



Il comprend l’origine de son mal.



Il renvoie le couple.



Fait à Sara trois cadeaux :



1)



La terre de Gochen.



2)



Bitia, sa fille.



3)



Poutifar.



Trois cadeaux, qui correspondent aux trois ruptures d’Abraham.



La terre.



La féminité.



La virilité.



Une connivence entre Abraham et l’Egypte.



Une parenté.

Retour à la page d'accueil : ici