K4450
Tikoun Peracha : Ki Tavo



K4450 Tikoun Peracha : Ki Tavo

=========================

K4450
Ki Tavo

Deutéronome Devarim

26.01
29.08

=========================


26.1
Lorsque tu seras entré dans le pays que l'Éternel, ton Dieu, te donne pour héritage, lorsque tu le posséderas et y seras établi,
26.2
tu prendras des prémices de tous les fruits que tu retireras du sol dans le pays que l'Éternel, ton Dieu, te donne, tu les mettras dans une corbeille, et tu iras au lieu que choisira l'Éternel, ton Dieu, pour y faire résider son nom.
26.3
Tu te présenteras au sacrificateur alors en fonctions, et tu lui diras: Je déclare aujourd'hui à l'Éternel, ton Dieu, que je suis entré dans le pays que l'Éternel a juré à nos pères de nous donner.

( ; Devarim : 26.1 )




Des prémices, *bikourim*.



Le meilleur de tes récoltes.



Les sept fruits qui font la fierté de la terre d’Israël.



Le blé et l’orge, le raisin, la figue et la grenade, l’olive et la datte.



1)



Le blé



Nécessaire dans la fabrication du pain.



2)



L’orge



Une nourriture animale, mais elle nourrit tout de même.




3)



Le raisin.



"Le vin réjouit le cœur de l’homme."



4)



La figue



Aphrodisiaque.



5)



La grenade



Elle comprend 613 grains.



Fait référence à la personne complète, avec tous les commandements.



Chir ha chirim



"Ta joue est comme une grenade."



Rech Lakich



"Même les plus vides en toi sont emplis de commandements, comme la grenade."




Chacun, empli de mérites.



Chacun, ayant une grande valeur.



6)



L’olive



D’abord une amertume, dans le goût du fruit, mais ensuite la douceur.



Ce que dit la colombe à Dieu :



Je préfère l’amertume de l’olive, mais dépendre de toi.



Et non dépendre des hommes.



7)



La datte



Berakhot



Si tu rêves du dattier, c’est un signe de grandeur.



Sept fruits.



Sept modalités de la vie.



Qu’ils concourent tous à ton offrande, à ta vie.



La vie est un splendide cadeau.



Non une épreuve.



Les *bikourim*, offerts à Chavouot.



Mais toi, tu sais que les dimensions de la vie sont de 70.



Ben Zoma



Les sages du Sanhédrin doivent connaître les 70 langues.



Si c’est le cas de trois ou quatre d’entre eux, c’est un Sanhédrin convenable.



Que les sages d’Israël ne soient pas confinés dans une petite partie de la richesse de l’univers.



Connais les 70 noms de Dieu.



De la Tora.



De Jérusalem.



Connais toute la variété des familles.



Des peuples.



Que ton offrande contienne toutes les merveilles de la vie.



Une richesse immense.



Non une pauvreté.



Autrement, une existence exiguë, dans un simple aperçu de la beauté, de la vérité.



Des bénédictions.



Mais aussi, de terribles malédictions.




28.1
Si tu obéis à la voix de l'Éternel, ton Dieu, en observant et en mettant en pratique tous ses commandements que je te prescris aujourd'hui, l'Éternel, ton Dieu, te donnera la supériorité sur toutes les nations de la terre.
28.2
Voici toutes les bénédictions qui se répandront sur toi et qui seront ton partage, lorsque tu obéiras à la voix de l'Éternel, ton Dieu:
28.3
Tu seras béni dans la ville, et tu seras béni dans les champs.
28.4
Le fruit de tes entrailles, le fruit de ton sol, le fruit de tes troupeaux, les portées de ton gros et de ton menu bétail, toutes ces choses seront bénies.
28.5
Ta corbeille et ta huche seront bénies.
28.6
Tu seras béni à ton arrivée, et tu seras béni à ton départ.
28.7
L'Éternel te donnera la victoire sur tes ennemis qui s'élèveront contre toi; ils sortiront contre toi par un seul chemin, et ils s'enfuiront devant toi par sept chemins.
28.8
L'Éternel ordonnera à la bénédiction d'être avec toi dans tes greniers et dans toutes tes entreprises. Il te bénira dans le pays que l'Éternel, ton Dieu, te donne.
28.9
Tu seras pour l'Éternel un peuple saint, comme il te l'a juré, lorsque tu observeras les commandements de l'Éternel, ton Dieu, et que tu marcheras dans ses voies.
28.10
Tous les peuples verront que tu es appelé du nom de l'Éternel, et ils te craindront.
28.11
L'Éternel te comblera de biens, en multipliant le fruit de tes entrailles, le fruit de tes troupeaux et le fruit de ton sol, dans le pays que l'Éternel a juré à tes pères de te donner.
28.12
L'Éternel t'ouvrira son bon trésor, le ciel, pour envoyer à ton pays la pluie en son temps et pour bénir tout le travail de tes mains; tu prêteras à beaucoup de nations, et tu n'emprunteras point.
28.13
L'Éternel fera de toi la tête et non la queue, tu seras toujours en haut et tu ne seras jamais en bas, lorsque tu obéiras aux commandements de l'Éternel, ton Dieu, que je te prescris aujourd'hui, lorsque tu les observeras et les mettras en pratique,
28.14
et que tu ne te détourneras ni à droite ni à gauche de tous les commandements que je vous donne aujourd'hui, pour aller après d'autres dieux et pour les servir.

( ; Devarim : 28.1 )




Une "supériorité" ?



Tous les vers sont dans ton fruit…




28.15
Mais si tu n'obéis point à la voix de l'Éternel, ton Dieu, si tu n'observes pas et ne mets pas en pratique tous ses commandements et toutes ses lois que je te prescris aujourd'hui, voici toutes les malédictions qui viendront sur toi et qui seront ton partage:
28.16
Tu seras maudit dans la ville, et tu seras maudit dans les champs.

( ; Devarim : 28.15 )




Suivent 98 malédictions.



Deux fois sept fois sept.



A la fin de Vayikra, dans Behoukotaï, 49 malédictions.



Sept fois sept.



Israël a connu, et connaît, toutes ces malédictions.



Chantage terrible :



Ou bien tu vis les commandements, ou bien tu es maudit…



Dans la conscience populaire, la bénédiction d’Israël est inconditionnelle.



D’où la question chronique :



"Où étais-tu pendant la Shoah ?"



Mais Israël est très éloigné de lui-même.



Il n’a rien à voir avec l’esprit de la Tora.


Elle lui énumère des malédictions, et lui croit, contre l’évidence, qu’elles ne sauraient s’appliquer à lui…



Il ne sait rien de son Dieu.



Ne sait pas ce que celui-ci attend de lui.

Retour à la page d'accueil : ici