K4447
Tikoun Peracha : Reeh



K4447 Tikoun Peracha : Reeh

=========================
K4447
Reeh

Deutéronome Devarim

11.26.
16.17
=========================


11.26
Vois, je mets aujourd'hui devant vous la bénédiction et la malédiction:
11.27
la bénédiction, si vous obéissez aux commandements de l'Éternel, votre Dieu, que je vous prescris en ce jour;
11.28
la malédiction, si vous n'obéissez pas aux commandements de l'Éternel, votre Dieu, et si vous vous détournez de la voie que je vous prescris en ce jour, pour aller après d'autres dieux que vous ne connaissez point.

( ; Devarim : 11.26 )




Un contrat de réciprocité.



Il exclut tout amour.



De simples rapports de force.



Tu m’obéis, tu te soumets.



Sinon, tu subiras les pires malheurs.



Moché pervertit le lien qui doit unir Dieu et Israël.



Dans le Cantique de la mer, tout autre chose :



Chemot 15.2



"Celui-ci est mon Dieu, je l’embellirai."



Où est la beauté, dans cette relation contractuelle ?



Le maître, et l’esclave.



Du cruel Paro à un Dieu tout aussi cruel…



C’est pour cette raison que Moché n’est pas entré sur la terre.



Il a prétendu que les liens entre Dieu et Israël étaient des liens de dominé à dominateur.



Une atmosphère étouffante, dans la dictature de Dieu.



"Vois !"



Le contraire du



*Vayera*



Qui relie Dieu et Abraham.



Berechit 18.1



"Dieu s’est montré à lui, dans les chênes de Mamré…"



Malgré sa circoncision douloureuse, le troisième jour, malgré la chaleur, Abraham est assis, à la porte de sa tente.



Pour accueillir des passants éventuels.



Leur offrir son hospitalité.



Un lien amoureux avec les hommes.



Non le chantage divin, tel que le voit Moché…




12.1
Voici les lois et les ordonnances que vous observerez et que vous mettrez en pratique, aussi longtemps que vous y vivrez, dans le pays dont l'Éternel, le Dieu de vos pères, vous donne la possession.
12.2
Vous détruirez tous les lieux où les nations que vous allez chasser servent leurs dieux, sur les hautes montagnes, sur les collines, et sous tout arbre vert.
12.3
Vous renverserez leurs autels, vous briserez leurs statues, vous brûlerez au feu leurs idoles, vous abattrez les images taillées de leurs dieux, et vous ferez disparaître leurs noms de ces lieux-là.

( ; Devarim : 12.1 )




Cette terre est à vous.



Vous allez la conquérir.



Y imposer votre loi, la mienne.



Terre pour Israël, et pour aucun autre.



Les idoles, proscrites.



Détruites…



Elles sont abominables.



Mais ce n’est pas le cas, en ce qui concerne votre règne que vous imposerez à tous, de par ma volonté.




13.1
S'il s'élève au milieu de toi un prophète ou un songeur qui t'annonce un signe ou un prodige,
13.2
et qu'il y ait accomplissement du signe ou du prodige dont il t'a parlé en disant: Allons après d'autres dieux, -des dieux que tu ne connais point, -et servons-les!
13.3
tu n'écouteras pas les paroles de ce prophète ou de ce songeur, car c'est l'Éternel, votre Dieu, qui vous met à l'épreuve pour savoir si vous aimez l'Éternel, votre Dieu, de tout votre cœur et de toute votre âme.
13.4
Vous irez après l'Éternel, votre Dieu, et vous le craindrez; vous observerez ses commandements, vous obéirez à sa voix, vous le servirez, et vous vous attacherez à lui.
13.5
Ce prophète ou ce songeur sera puni de mort, car il a parlé de révolte contre l'Éternel, votre Dieu, qui vous a fait sortir du pays d'Égypte et vous a délivrés de la maison de servitude, et il a voulu te détourner de la voie dans laquelle l'Éternel, ton Dieu, t'a ordonné de marcher. Tu ôteras ainsi le mal du milieu de toi.
13.6
Si ton frère, fils de ta mère, ou ton fils, ou ta fille, ou la femme qui repose sur ton sein, ou ton ami que tu aimes comme toi-même, t'incite secrètement en disant: Allons, et servons d'autres dieux! -des dieux que ni toi ni tes pères n'avez connus,
13.7
d'entre les dieux des peuples qui vous entourent, près de toi ou loin de toi, d'une extrémité de la terre à l'autre-
13.8
tu n'y consentiras pas, et tu ne l'écouteras pas; tu ne jetteras pas sur lui un regard de pitié, tu ne l'épargneras pas, et tu ne le couvriras pas.
13.9
Mais tu le feras mourir; ta main se lèvera la première sur lui pour le mettre à mort, et la main de tout le peuple ensuite;
13.10
tu le lapideras, et il mourra, parce qu'il a cherché à te détourner de l'Éternel, ton Dieu, qui t'a fait sortir du pays d'Égypte, de la maison de servitude.
13.11
Il en sera ainsi, afin que tout Israël entende et craigne, et que l'on ne commette plus un acte aussi criminel au milieu de toi.
13.12
Si tu entends dire au sujet de l'une des villes que t'a données pour demeure l'Éternel, ton Dieu:
13.13
Des gens pervers sont sortis du milieu de toi, et ont séduit les habitants de leur ville en disant: Allons, et servons d'autres dieux! des dieux que tu ne connais point
13.14
tu feras des recherches, tu examineras, tu interrogeras avec soin. La chose est-elle vraie, le fait est-il établi, cette abomination a-t-elle été commise au milieu de toi,
13.15
alors tu frapperas du tranchant de l'épée les habitants de cette ville, tu la dévoueras par interdit avec tout ce qui s'y trouvera, et tu en passeras le bétail au fil de l'épée.
13.16
Tu amasseras tout le butin au milieu de la place, et tu brûleras entièrement au feu la ville avec tout son butin, devant l'Éternel, ton Dieu: elle sera pour toujours un monceau de ruines, elle ne sera jamais rebâtie.
13.17
Rien de ce qui sera dévoué par interdit ne s'attachera à ta main, afin que l'Éternel revienne de l'ardeur de sa colère, qu'il te fasse miséricorde et grâce, et qu'il te multiplie, comme il l'a juré à tes pères,
13.18
si tu obéis à la voix de l'Éternel, ton Dieu, en observant tous ses commandements que je te prescris aujourd'hui, et en faisant ce qui est droit aux yeux de l'Éternel, ton Dieu.

( ; Devarim : 13.18 )




Une souveraineté abominable.



Autoritaire.



Impérieuse.



Exclusive.



Fanatique.



Intolérante.



Cette Tora là, celle de Moché, on ne saurait l’aimer…

Retour à la page d'accueil : ici