K4441
Tikoun Peracha : Pinhas



K4441 Tikoun Peracha : Pinhas

=========================
K4441
Pinhas

Nombres Bamidbar

25.10
30.01
=========================


25.10
L'Éternel parla à Moïse, et dit:
25.11
Phinées, fils d'Éléazar, fils du sacrificateur Aaron, a détourné ma fureur de dessus les enfants d'Israël, parce qu'il a été animé de mon zèle au milieu d'eux; et je n'ai point, dans ma colère, consumé les enfants d'Israël.
25.12
C'est pourquoi tu diras que je traite avec lui une alliance de paix.
25.13
Ce sera pour lui et pour sa postérité après lui l'alliance d'un sacerdoce perpétuel, parce qu'il a été zélé pour son Dieu, et qu'il a fait l'expiation pour les enfants d'Israël.

( ; Bamidbar : 25.10 )




Cozbi débauche Zimri.



Le conduit à l’idolâtrie :



Laideur,



Adorer le dieu, c’est se soulager sur lui.



Le lieu est Baal Peor : Le maître de la laideur.



L’idole t’enlaidit, fait de toi le contraire de ta beauté.



Moché est enterré près de Baal Peor.



Une faute, qui pèse sur la Tora.



Choisis-tu, dans ta vie, la beauté ?



Ou bien, au contraire, la laideur ?



Chemot 15



"Celui-ci est mon Dieu, je l’embellirai."



Que tout, dans ma vie, soit beau.



L’idole te diminue.



Elle te ramène à n’être qu’une caricature.



La conséquence ?



Une épidémie, qui tue 24 000 personnes.



Rav Tsvi Yehouda Kouk



"L’idolâtrie consiste à prendre la partie pour le tout."



L’envers de la vie.



Pinhas se lève.



Il tue Zimri et Cozbi.



Le Cohen qui a tué ne peut plus bénir.



Mais Dieu, au contraire, établit son alliance éternelle avec Pinhas.



La plupart des Cohanim guedolim descendent de lui.



Pinhas, laissé pour compte.



Moché a constitué, comme Cohanim, Aharon et ses quatre fils.



Il a laissé Pinhas, fils d’Eleazar, de côté.



Et voici qu’il se trouve, maintenant, au cœur de la Kehouna.



Pinhas ?



Zohar



C’est Eliahou.



Celui dont les actes sont incompréhensibles, mais très opportuns.



Un destin spécial



Il a dédaigné d’aller voir Yiftah, soudard plutôt répugnant, pour sauver la fille de sa fille.



Yiftah avait promis à Dieu de la sacrifier, s’il gagnait une bataille.



De même, Agamemnon avait sacrifié sa fille Iphigénie, pour obtenir, d’Artémis, les vents qui permettraient d’aller assassiner à Troie, et la détruire.



La conséquence du dédain de Pinhas ?



Il a perdu son esprit saint.



Israël, très souvent, est démuni de tout, dans la plus grande pauvreté…




26.1
A la suite de cette plaie, l'Éternel dit à Moïse et à Éléazar, fils du sacrificateur Aaron:
26.2
Faites le dénombrement de toute l'assemblée des enfants d'Israël, depuis l'âge de vingt ans et au-dessus, selon les maisons de leurs pères, de tous ceux d'Israël en état de porter les armes.

( ; Bamidbar : 26. )




Deuxième recensement, après celui de Ki tissa :



Que reste-t-il d’Israël, après le veau d’or ?



Après les 40 années du désert ?



58 familles.



Non plus 70.



Douze familles perdues.



De même que Pinhas a perdu son esprit saint…

Retour à la page d'accueil : ici