K4426
Tikoun Peracha : Chemini



K4426 Tikoun Peracha : Chemini

=========================
K4426
Chemini

Lévitique Vayikra

09.01
11.47
=========================


9.1
Le huitième jour, Moïse appela Aaron et ses fils, et les anciens d'Israël.

( ; Vayikra : 9.1 )




Le veau d’or ?



C’était bien la peine de sortir d’Egypte, pour une telle déception…



Dieu de l’univers, bon et équitable ?



Remplacé par le bœuf Hapis…



Le brave bœuf vivant, qui mange du fourrage.



Le prêtre de la chose ?



Aharon, le frère de Moché…



En descendant du Sinaï, Moché a voulu le tuer.



Comment as-tu pu faire commettre, par Israël, une telle faute ?



Il a voulu remplacer Moché, dans la pure tradition de la prêtrise de l’Egypte.



Que faire ?



Détruire le peuple indigne ?



Pardonner ?



Un sanctuaire, une dynastie de prêtres.



Pendant sept jours, Moché prépare Aharon et ses fils à la Kehouna.



Non, il ne porte pas de vêtements de Cohanim.



Le huitième jour, la Cohenification de la famille



Faire comme si Aharon n’était pas un homme horrible…




10.1
Les fils d'Aaron, Nadab et Abihu, prirent chacun un brasier, y mirent du feu, et posèrent du parfum dessus; ils apportèrent devant l'Éternel du feu étranger, ce qu'il ne leur avait point ordonné.
10.2
Alors le feu sortit de devant l'Éternel, et les consuma: ils moururent devant l'Éternel.

( ; Vayikra : 10.1 )




Nadav et Avihou, nobles parmi les enfants d’Israël.



Ils ne ressemblent en rien à leur père, Aharon.



Une ferveur, et non celle de l’idolâtrie.



Le feu vient d’en haut ?



Il faut, aussi, qu’il soit offert en bas.



C’est ce qu’ils font.



Ils en meurent.



Dans leur pureté.



Rabi Yechaya Horowitz



Nadav et Avihou sont porteurs de l’âme du Messie.



Incompris.



Eloignés de l’amour d’Israël pour eux.



Moché :



Je suis sanctifié par ceux qui me sont proches.



Il dit à Aharon :



Ils sont plus grands que moi et que toi.




10.9
Tu ne boiras ni vin, ni boisson enivrante, toi et tes fils avec toi, lorsque vous entrerez dans la tente d'assignation, de peur que vous ne mouriez: ce sera une loi perpétuelle parmi vos descendants,
10.10
afin que vous puissiez distinguer ce qui est saint de ce qui est profane, ce qui est impur de ce qui est pur,
10.11
et enseigner aux enfants d'Israël toutes les lois que l'Éternel leur a données par Moïse.

( ; Vayikra : 10.9 )




Quel est le rôle du Cohen ?



Ne perds pas pied, dans l’extase d’une ivresse.



Sois lucide, réfléchi.



Il faut que tu sois capable de toutes les intelligences.



Sache distinguer, avec perspicacité, tous les plans.



Ce qui est saint



Ce qui est banal



Ce qui est impur



Ce qui est pur



Conduis chacun, à travers toutes les étapes nécessaires, de la sainteté à la pureté.



Distingue.



Enseigne.




11.1
L'Éternel parla à Moïse et à Aaron, et leur dit:
11.2
Parlez aux enfants d'Israël, et dites: Voici les animaux dont vous mangerez parmi toutes les bêtes qui sont sur la terre.
11.3
Vous mangerez de tout animal qui a la corne fendue, le pied fourchu, et qui rumine.

( ; Vayikra : 11.1 )




Catastrophe de l’inauguration du sanctuaire : la mort violente de Nadav et Avihou.



Une législation sur le vin.



Aussitôt après, la viande…



Ce qui peut être mangé, ce qui ne le peut pas.



La formulation est celle de l’interdit :




11.46
Telle est la loi touchant les animaux, les oiseaux, tous les êtres vivants qui se meuvent dans les eaux, et tous les êtres qui rampent sur la terre,
11.47
afin que vous distinguiez ce qui est impur et ce qui est pur, l'animal qui se mange et l'animal qui ne se mange pas.

( ; Vayikra : 11.46 )




Un couperet.



Le verset se termine, en indiquant "ce qui ne se mange pas".



Au contraire, à propos du rôle des Cohanim, tout est ouvert.



De la sainteté à la pureté.



Etude ?



Tout est ouvert.



En dehors de ‘étude, le monde étouffant du "tout interdit".



Coran



Les lois alimentaires de la Tora punissent Israël pour la faute du veau d’or.



L’essentiel, n’est-ce pas, c’est qu’Israël soit "puni"…

Retour à la page d'accueil : ici