K4415
Tikoun Peracha : Bo



K4415 Tikoun Peracha : Bo

=========================
K4415
Bo

Exode Chemot

10.01
13.16
=========================


10.1
L'Éternel dit à Moïse: Va vers Pharaon, car j'ai endurci son cœur et le cœur de ses serviteurs, pour faire éclater mes signes au milieu d'eux.

( ; Chemot : 10.1 )




Dans les trois dernières plaies, ne plus atteindre seulement les biens de l’Egypte.



Mais la personne de Paro.



"viens vers Paro."



Faire connaître ma présence et mon action.




10.4
Si tu refuses de laisser aller mon peuple, voici, je ferai venir demain des sauterelles dans toute l'étendue de ton pays.
10.5
Elles couvriront la surface de la terre, et l'on ne pourra plus voir la terre; elles dévoreront le reste de ce qui est échappé, ce que vous a laissé la grêle, elles dévoreront tous les arbres qui croissent dans vos champs;
10.6
elles rempliront tes maisons, les maisons de tous tes serviteurs et les maisons de tous les Égyptiens. Tes pères et les pères de tes pères n'auront rien vu de pareil depuis qu'ils existent sur la terre jusqu'à ce jour. Moïse se retira, et sortit de chez Pharaon.

10.7
Les serviteurs de Pharaon lui dirent: Jusqu'à quand cet homme sera-t-il pour nous un piège? Laisse aller ces gens, et qu'ils servent l'Éternel, leur Dieu. Ne vois-tu pas encore que l'Égypte périt?

( ; Chemot : 10.4 )




Toute la terre, obscurcie.



Les sauterelles la recouvrent.



Les serviteurs de Paro voient la perte de l’Egypte.



Alors, on dit à Israël :



"Partez !"



En cherchant à limiter ce départ.



Mais Moché explique :



"Nous partirons, tous !"



Mais Paro se ravise, dès que la plaie des sauterelles a disparu.




10.22
Moïse étendit sa main vers le ciel; et il y eut d'épaisses ténèbres dans tout le pays d'Égypte, pendant trois jours.
10.23
On ne se voyait pas les uns les autres, et personne ne se leva de sa place pendant trois jours. Mais il y avait de la lumière dans les lieux où habitaient tous les enfants d'Israël.
10.24
Pharaon appela Moïse, et dit: Allez, servez l'Éternel. Il n'y aura que vos brebis et vos bœufs qui resteront, et vos enfants pourront aller avec vous.
10.25
Moïse répondit: Tu mettras toi-même entre nos mains de quoi faire les sacrifices et les holocaustes que nous offrirons à l'Éternel, notre Dieu.
10.26
Nos troupeaux iront avec nous, et il ne restera pas un ongle; car c'est là que nous prendrons pour servir l'Éternel, notre Dieu; et jusqu'à ce que nous soyons arrivés, nous ne savons pas ce que nous choisirons pour offrir à l'Éternel.
10.27
L'Éternel endurcit le cœur de Pharaon, et Pharaon ne voulut point les laisser aller.
10.28
Pharaon dit à Moïse: Sors de chez moi! Garde-toi de paraître encore en ma présence, car le jour où tu paraîtras en ma présence, tu mourras.
10.29
Tu l'as dit! répliqua Moïse, je ne paraîtrai plus en ta présence.

( ; Chemot : 10.22 )




La neuvième plaie, l’obscurité.



Chaque Egyptien doit rester dans la position où il se trouve.



Il ne peut se lever, ni se coucher.



Mais pour ce qui est des enfants d’Israël, dans toutes leurs demeures, ils avaient de la lumière.



Quand la méchanceté des hommes obscurcit leur vie.



Qu’ils ne connaissent que la pénombre totale.



Même s’ils parlent de pensée et de vérité…




12.29
Au milieu de la nuit, l'Éternel frappa tous les premiers-nés dans le pays d'Égypte, depuis le premier-né de Pharaon assis sur son trône, jusqu'au premier-né du captif dans sa prison, et jusqu'à tous les premiers-nés des animaux.
12.30
Pharaon se leva de nuit, lui et tous ses serviteurs, et tous les Égyptiens; et il y eut de grands cris en Égypte, car il n'y avait point de maison où il n'y eût un mort.
12.31
Dans la nuit même, Pharaon appela Moïse et Aaron, et leur dit: Levez-vous, sortez du milieu de mon peuple, vous et les enfants d'Israël. Allez, servez l'Éternel, comme vous l'avez dit.
12.32
Prenez vos brebis et vos bœufs, comme vous l'avez dit; allez, et bénissez-moi.
12.33
Les Égyptiens pressaient le peuple, et avaient hâte de le renvoyer du pays, car ils disaient: Nous périrons tous.

( ; Chemot : 12.29 )




La mort des premiers-nés de l’Egypte.



Une plaie terrible, la dernière.



Alors, Israël peut enfin quitter le pays.



Il n’est plus esclave.



Il peut vivre sa liberté.



Fête de *Pessah*.



Le passage.



Le saut.



"Empruntée" à Israël…



Chacun faisant comme s’il s’agissait de "sa" fête…

Retour à la page d'accueil : ici