K4413
Tikoun Peracha : Chemot



K4413 Tikoun Peracha : Chemot

=========================
K4413
Chemot

Exode Chemot

01.01
06.01
=========================


1.1
Voici les noms des fils d'Israël, venus en Égypte avec Jacob et la famille de chacun d'eux:
1.2
Ruben, Siméon, Lévi, Juda,
1.3
Issacar, Zabulon, Benjamin,
1.4
Dan, Nephthali, Gad et Aser.
1.5
Les personnes issues de Jacob étaient au nombre de soixante-dix en tout. Joseph était alors en Égypte.

( ; Chemot : 1.1 )




Chemot raba



Il les a comptés en Egypte, alors qu’ils étaient vivants, dans Vayigach.



Il les compte à nouveau, dans Chemot, alors qu’ils sont morts.



Israël lui est tellement précieux…



Il les compte, comme des pierres précieuses.



Une descente en Egypte, dont Dieu dit à Yaacov qu’elle ne le détruira pas.



Ils sont 70 ?



Comme les peuples du monde.



Mais il n’y en a, en vérité, que 69…



En effet, Yokheved a vécu la grossesse de sa mère, en terre d’Israël.



Elle est née "entre les murailles", à la frontière entre Israël et l’Egypte.



Cette femme est capable d’enfanter Moché, grâce auquel Israël sortira d’Egypte.



Gaon de Vilna



Trois femmes, ici :



Serah, fille de Acher.



Dina.



Yokheved.




Leurs initiales ?



Chadaï, la puissance de Dieu.



Celui qui est présent pour chacun.



Ainsi, entre les seins des femmes, qui sont *chadaï*.



Tous les hommes ne sont rien, devant ces trois femmes.



La valeur de leurs personnes constitue Israël.



Lui donne sa force, sa valeur, sa présence.



Trois richesses essentielles, qui apportent à Israël sa vitalité, sa grandeur.



Serah joue au tambourin en dansant, alors que Yossef semble mort.



Dina apporte une richesse inouïe, une beauté : celle de l’amour.



Yokheved peut enfanter Moché, au bout de 130 ans.



De même que Chet est né quand Adam et Hava avaient 130 ans.




1.7
Les enfants d'Israël furent féconds et multiplièrent, ils s'accrurent et devinrent de plus en plus puissants. Et le pays en fut rempli.
1.8
Il s'éleva sur l'Égypte un nouveau roi, qui n'avait point connu Joseph.
1.9
Il dit à son peuple: Voilà les enfants d'Israël qui forment un peuple plus nombreux et plus puissant que nous.
1.10
Allons! montrons-nous habiles à son égard; empêchons qu'il ne s'accroisse, et que, s'il survient une guerre, il ne se joigne à nos ennemis, pour nous combattre et sortir ensuite du pays.
1.11
Et l'on établit sur lui des chefs de corvées, afin de l'accabler de travaux pénibles. C'est ainsi qu'il bâtit les villes de Pithom et de Ramsès, pour servir de magasins à Pharaon.
1.12
Mais plus on l'accablait, plus il multipliait et s'accroissait; et l'on prit en aversion les enfants d'Israël.
1.13
Alors les Égyptiens réduisirent les enfants d'Israël à une dure servitude.
1.14
Ils leur rendirent la vie amère par de rudes travaux en argile et en briques, et par tous les ouvrages des champs: et c'était avec cruauté qu'ils leur imposaient toutes ces charges.

( ; Chemot : 1.7 )




Un succès incroyable.



Mais aussi, une peur panique des Egyptiens.



Petit à petit, ils ressentent Israël, non comme un bienfait, mais comme un fléau.



Un danger.



Une menace.



Une puissance énigmatique, hostile.



Comment se protéger ?



En humiliant.



En tuant.



En se détruisant…




2.1
Un homme de la maison de Lévi avait pris pour femme une fille de Lévi.
2.2
Cette femme devint enceinte et enfanta un fils. Elle vit qu'il était beau, et elle le cacha pendant trois mois.
2.3
Ne pouvant plus le cacher, elle prit une caisse de jonc, qu'elle enduisit de bitume et de poix; elle y mit l'enfant, et le déposa parmi les roseaux, sur le bord du fleuve.

( ; Chemot : 2.1 )




La fille de Lévi…



Celui qui avait vécu le plus longtemps.



Mais aussi, Yossef, qui avait vécu le moins longtemps.



La conjonction des deux valeurs.



Une force qui unit la capacité novatrice de Yossef et l’aptitude à demeurer de Léa.



Une valeur cachée, qui subsiste.



Chemot raba



La maison s’est emplie de lumière.



Sa lumière.



Une lumière pour le monde.




2.5
La fille de Pharaon descendit au fleuve pour se baigner, et ses compagnes se promenèrent le long du fleuve. Elle aperçut la caisse au milieu des roseaux, et elle envoya sa servante pour la prendre.
2.6
Elle l'ouvrit, et vit l'enfant: c'était un petit garçon qui pleurait. Elle en eut pitié, et elle dit: C'est un enfant des Hébreux!
2.7
Alors la sœur de l'enfant dit à la fille de Pharaon: Veux-tu que j'aille te chercher une nourrice parmi les femmes des Hébreux, pour allaiter cet enfant?
2.8
Va, lui répondit la fille de Pharaon. Et la jeune fille alla chercher la mère de l'enfant.
2.9
La fille de Pharaon lui dit: Emporte cet enfant, et allaite-le-moi; je te donnerai ton salaire. La femme prit l'enfant, et l'allaita.

( ; Chemot : 2.5)




La fille de Paro descend dans le fleuve.



Écœurée de la vie dans le palais de son père, elle veut se suicider.



Elle rencontre Moché.



L’un sauve l’autre.



Un chemin inattendu, de double sauvetage.



Le fleuve, ami de Moché…



Moché, élevé à la fois par Bitia et par Yokheved.



Il reçoit un ensemble de fécondités.



Comme il va vers ses frères, il est digne d’eux.



Il les dirigera.



Il les libèrera.

Retour à la page d'accueil : ici