K4405
Tikoun Peracha : Haye Sara



K4405 Tikoun Peracha : Haye Sara

=========================

K4405
Haye Sara

Genèse Berechit

23.01
25.18
=========================


23.1
La vie de Sara fut de cent vingt-sept ans: telles sont les années de la vie de Sara.
23.2
Sara mourut à Kirjath Arba, qui est Hébron, dans le pays de Canaan; et Abraham vint pour mener deuil sur Sara et pour la pleurer.

( ; Berechit : 23.1 )




Midrach



A 100 ans, aussi belle qu’à 20.



A 20 ans, aussi pure qu’à 7.



Modèle de qualités…



En Egypte, la famine, première épreuve d’Abraham, parmi les dix.



Elle est belle, à 90 ans.



Paro la courtise, la harcèle.



Une nuit blanche ; mais elle ne l’a pas laissé faire.



Pour se faire pardonner, Paro lui fait trois cadeaux.



1)



Sa fille, Agar, qu’il lui donne comme servante.



Il dit : Il vaut mieux qu’elle soit servante, dans cette famille, plutôt que princesse dans mon palais.



2)



Il lui donne la bonne terre de Gochen, en Egypte.



3)



Il lui donne un esclave, Poutifar.



En exil en Egypte, Israël habitera la terre de Gochen.



Poutifar achètera Yossef comme esclave, et celui-ci dirigera l’Egypte.



Saraï ne peut pas avoir d’enfants.



Elle donne sa servante, Agar, à Avram, pour qu’il la féconde.



Effectivement, elle enfante Ichmaël, son fils.



Mais elle méprise Saraï, la traitant avec dédain.



Saraï la jalouse.



Elle demande à Avram de la chasser, avec son fils.



Mais elle a commis une faute :



Elle a demandé à Dieu de punir Agar, pour sa conduite.



C’est elle qui est la victime de cette demande, et Sara meurt.



Ne demande jamais à Dieu des comptes, quand quelqu’un se conduit mal envers toi.



Plus tard, grâce à l’intervention d’Itshak, Abraham épouse Agar, qui a maintenant le nom Ketoura.



Une relation conflictuelle s’établit entre Israël et Ichmaël.



Avec ses conséquences désastreuses, impliquant guerre et morts.



Mais Abraham aime Ichmaël.



Il demande à Dieu de la bénir.



Dieu lui répond :



Je t’ai entendu, en ce qui le concerne.



Je le bénirai énormément.



Enormément ?



*Bimod meod.*



Ibn Ezra :


Ces deux mots forment le nombre 92, qui représente Mohamad.



Je le bénirai, et il s’agit de l’islam.



Islam béni de Dieu, en raison de la demande d’Abraham, qu’il a faite à Dieu.



Quand naquit l’islam, tous les théologiens chrétiens l’accablèrent.



Et même certains maîtres juifs.



Ainsi, Rabenou Nissim, qui désigne Mohamad avec dédain :



"Ce fou."



Une erreur grave.



Quand Israël est partial, haineux, il détruit beaucoup en lui-même.



Même si le fils d’Ibn Ezra s’est converti à l’islam, soit équitable envers lui.



Reconnais sa valeur, sa bénédiction.



Ne sois pas un partisan bilieux.



Gaon de Vilna



Il y a 70 peuples dans le monde.



35 d’entre eux sont dominés par Ichmaël.



35 d’entre eux sont dominés par Essav.



Une situation internationale qui est gouvernée par les deux influences.



Et toi, Israël, tu te trouves face à tous ces peuples.



Essentiellement, à l’influence d’Ichmaël et de Essav.



Orient et Occident.




23.3
Abraham se leva de devant son mort, et parla ainsi aux fils de Heth:
23.4
Je suis étranger et habitant parmi vous; donnez-moi la possession d'un sépulcre chez vous, pour enterrer mon mort et l'ôter de devant moi.

( ; Berechit : 23.3 )




Abraham acquiert le caveau de Makhpela.



Là où sont enterrés Adam et Hava.



Midrach



Il s’agit d’un endroit qui appartient incontestablement à Israël.



Comme le mont Moria.



Et la ville de Chkhem.



Pourtant, dans la haine, ces trois lieux sont radicalement contestés à Israël, par le monde arabe.



Vous n’avez rien à voir avec eux.



Et surtout avec Jérusalem.



Il s’agit de terres arabes.



Vous y êtes des intrus.



Vous n’avez aucun droit sur cette terre.



Si Dieu vous l’a donnée, il n’en avait pas le pouvoir légitime.



Je suis chez moi, et je ne suis pas chez moi.



Comme les Palestiniens.



Deux imposteurs s’affrontent, chacun avec ses affirmations arrogantes.



De cette arrogance, toute l’arrogance de l’univers découle…




24.1
Abraham était vieux, avancé en âge; et l'Éternel avait béni Abraham en toute chose.

( ; Berechit : 24.1 )




Béni en tout…



Rabi Nahman de Braslav



Abraham a effectivement vécu de nombreuses journées.



Elles étaient tellement nombreuses qu’elles faisaient de lui un vieillard.



Une vie vraie, comblée.




24.3
et je te ferai jurer par l'Éternel, le Dieu du ciel et le Dieu de la terre, de ne pas prendre pour mon fils une femme parmi les filles des Cananéens au milieu desquels j'habite,
24.4
mais d'aller dans mon pays et dans ma patrie prendre une femme pour mon fils Isaac.

( ; Berechit : 24.3 )




Préserver ma famille, ce qui en reste.



Ne pas contracter mariage avec les Cananéens.



Ce mariage, ce n’est pas Abraham qui le conclut.



Ni Itshak.



Mais Eliezer, intendant, serviteur d’Abraham.



Il est chargé de l’importante mission qui consiste à le conclure.



Mais Eliézer a une fille.



Il aurait ardemment voulu que ce soit elle qui épouse Itshak.



Mais Abraham ne veut pas de ce mariage.



Selon le Midrach, il a dit à Eliézer qu’il était maudit, par Noah, comme Cananéen.



Qu’il ne pouvait s’unir à Itshak, qui était béni…



Ici, un autre conflit que celui d’Ichmaël.



Eliézer accomplit sa mission, mais quelque peu à contrecœur.



Il est à l’affût du moindre empêchement, qui pourrait la rendre impossible.



Deux récits très longs, avec une Tora en général concise.



La négociation d’Abraham avec les fils de Het, où leur nom n’apparaît pas moins de dix fois.



Et celle d’Eliézer avec Lavan…



Betouel, père de Rivka, usait très méticuleusement de son "droit de cuissage", dans tout mariage.



Le nom Betouel dérive de *betoula*, la vierge.



Toute vierge était pour lui un affront…



Et aussi, la nuit de ses noces, elle était un exquis "morceau de roi".



Betouel et Lavan veulent tuer Eliézer, pour le détrousser.



Ils cherchent à l’empoisonner, en guise de marque d’hospitalité.



Mais Gabriel inverse les coupes, et c’est Betouel qui meurt.



Une grande déception dans les événements régionaux.



En effet, chacun attendait avec impatience qu’il exerce son habitude de cuisser avec sa fille Rivka.



Afin de venger toutes les femmes, dépossédées par lui de leur virginité.



Mais il est mort, cette vengeance est impossible…




24.55
Le frère et la mère dirent: Que la jeune fille reste avec nous quelque temps encore, une dizaine de jours; ensuite, tu partiras.
24.56
Il leur répondit: Ne me retardez pas, puisque l'Éternel a fait réussir mon voyage; laissez-moi partir, et que j'aille vers mon seigneur.
24.57
Alors ils répondirent: Appelons la jeune fille et consultons-la.
24.58
Ils appelèrent donc Rebecca, et lui dirent: Veux-tu aller avec cet homme? Elle répondit: J'irai.

( ; Berechit : 24.55 )




La famille de Rivka veut la retenir pendant une dizaine de jours.



Pour jouir d’elle, qui est maintenant fiancée.



On l’interroge.



Elle veut partir immédiatement, accompagnant Eliézer.




24.63
Un soir qu'Isaac était sorti pour méditer dans les champs, il leva les yeux, et regarda; et voici, des chameaux arrivaient.
24.64
Rebecca leva aussi les yeux, vit Isaac, et descendit de son chameau.
24.65
Elle dit au serviteur: Qui est cet homme, qui vient dans les champs à notre rencontre? Et le serviteur répondit: C'est mon seigneur. Alors elle prit son voile, et se couvrit.
24.66
Le serviteur raconta à Isaac toutes les choses qu'il avait faites.
24.67
Isaac conduisit Rebecca dans la tente de Sara, sa mère; il prit Rebecca, qui devint sa femme, et il l'aima. Ainsi fut consolé Isaac, après avoir perdu sa mère.

( ; Berechit : 24.63 )




Il lève les yeux, il la voit.



Elle lève les yeux, elle le voit.



Une description de l’amour.



Chacun considère, en permanence, que l’autre, dans son envergure, se situe au-dessus de lui.



Pour te voir, te connaître, te comprendre, je dois m’élever, princesse, au-dessus de moi-même.



Itshak, dans son mariage, est consolé de la mort de sa mère.



Il l’emmène dans la tente de Sara, dans laquelle la lumière resplendit à nouveau.



Mais ce n’est pas ce que fit Abraham, dans son remariage avec Ketoura :



Il a respecté ses souvenirs émus avec Sara.



Sa nouvelle alcôve était toute différente.

Retour à la page d'accueil : ici