K4404
Tikoun Peracha : Vayera



K4404 Tikoun Peracha : Vayera

=========================

K4404
Vayera

Genèse Berechit

18.01
22.24
=========================


18.1
L'Éternel lui apparut parmi les chênes de Mamré, comme il était assis à l'entrée de sa tente, pendant la chaleur du jour.

( ; Berechit : 18.1 )




La tente d’Abraham, ouverte aux quatre points cardinaux.



Pour accueillir un passant, dans la chaleur.



Que celui-ci n’ait pas besoin de chercher l’entrée.



Abraham vient de se circoncire, et il a mal.



Mais il considère que son devoir d’hospitalité prime.



Il est anxieux de soulager ceux qui, sur leur route, seront heureux de le trouver.




18.2
Il leva les yeux, et regarda: et voici, trois hommes étaient debout près de lui. Quand il les vit, il courut au-devant d'eux, depuis l'entrée de sa tente, et se prosterna en terre.
18.3
Et il dit: Seigneur, si j'ai trouvé grâce à tes yeux, ne passe point, je te prie, loin de ton serviteur.
18.4
Permettez qu'on apporte un peu d'eau, pour vous laver les pieds; et reposez-vous sous cet arbre.
18.5
J'irai prendre un morceau de pain, pour fortifier votre cœur; après quoi, vous continuerez votre route; car c'est pour cela que vous passez près de votre serviteur. Ils répondirent: Fais comme tu l'as dit.
18.6
Abraham alla promptement dans sa tente vers Sara, et il dit: Vite, trois mesures de fleur de farine, pétris, et fais des gâteaux.
18.7
Et Abraham courut à son troupeau, prit un veau tendre et bon, et le donna à un serviteur, qui se hâta de l'apprêter.
18.8
Il prit encore de la crème et du lait, avec le veau qu'on avait apprêté, et il les mit devant eux. Il se tint lui-même à leurs côtés, sous l'arbre. Et ils mangèrent.

( ; Berechit : 18.2 )




Il ne sait pas à qui il a affaire.



Il traite les trois hommes comme Dieu…



Dans l’ignorance, respecter encore davantage.



Il s’agit de trois anges ; mais, pour Abraham, ils sont comme des hommes.



Il est habitué à ces fréquentations.



Deux de ces hommes, chez Lot, seront appelés des anges.



Leur laver les pieds…



Peut-être sont-ils des Arabes, qui se prosternent à la poussière de leurs pieds ?



Des nomades, qui ne savent qu’idolâtrer la route…



Si possible, ne pas faire entrer d’idole chez lui.



Abraham s’affaire. Il prépare à manger, pour ses visiteurs.



Il associe à cet acte Sara.



Du beurre, de la viande…



Le contraire de la cachrout.



Dieu pourra rétorquer aux anges, qui récusent Abraham :



N’avez-vous pas mangé, chez Abraham, du beurre et de la viande ?



Mais les anges n’ont pas mangé.



Ils ont seulement fait semblant de le faire.



Honorant l’hospitalité d’Abraham.



Ne la refusant pas.



Trois anges, chacun avec sa mission.



L’ange ne peut accomplir qu’une fonction à la fois.



Mikhaël lui annonce la naissance d’Itshak.



Gabriel lui annonce la destruction de Sodome.



Refaël le soigne de la douleur de la circoncision.



Toujours, accueille, comme un homme, ou Dieu, ou un ange, tout passant.



Comment les Arabes ont-ils accueilli Israël, venant de leur passé, de leur exil, des terribles camps ?



Sans hospitalité.



Dans la cruauté.



Qu’ont-ils à voir avec la manière d’être d’Abraham, eux qui s’en réclament d’une manière si factice ?



Pis que cela…



"Vous n’êtes qu’un appendice de l’Occident."



"Vous n’existez pas comme peuple rattaché à la terre."



"Nous sommes vos innocentes victimes."



"Vous êtes falsificateurs de la parole de Dieu, que vous n’avez jamais reçue."



"Vous nous privez, d’une manière indigne, éhontée, de nos trésors…"




22.1
Après ces choses, Dieu mit Abraham à l'épreuve, et lui dit: Abraham! Et il répondit: Me voici!
22.2
Dieu dit: Prends ton fils, ton unique, celui que tu aimes, Isaac; va-t'en au pays de Morija, et là offre-le en holocauste sur l'une des montagnes que je te dirai.

( ; Berechit : 22.1)




A ton amour pour moi, es-tu capable de tout sacrifier ?



Ton avenir, comme peuple, même ?



Abraham n’hésite pas.



Il ne croit pas le Satan, qui prétend que ce n’est pas Dieu qui a parlé à Abraham, mais le Satan…



Abraham, toujours, sait discerner la voix de Dieu.



Une *ola* ?



Faire "monter" Itshak.



Mais non le sacrifier, en *ola* entièrement consumée.



Toutefois, si tu demande celui-ci, je l’accepte.



Dieu ne veut pas qu’Itshak soit sacrifié.



La relation avec lui ne consiste en rien en une confiscation de la vie.



Celle que les religions s’ingénieront à insuffler, poison implacable, dans la vie des hommes.




22.10
Puis Abraham étendit la main, et prit le couteau, pour égorger son fils.

( ; Berechit : 22.10 )




Abraham a pris le couteau…



*Maakhelet.*



"Ce qui te fait manger."



Le mérite de ton amour.



Le sens de ta survie.



Le contenu de ton existence.



Le secret de toutes tes fécondités.



Ta puissance, ta valeur.



La quintessence de toi.

Retour à la page d'accueil : ici