K4403
Tikoun Peracha : Lekh Lekha



K4403 Tikoun Peracha : Lekh Lekha

=========================

K4403
Lekh Lekha

Genèse Berechit

12.01
17.27
=========================


12.1
L'Éternel dit à Abram: Va-t-en de ton pays, de ta patrie, et de la maison de ton père, dans le pays que je te montrerai.
12.2
Je ferai de toi une grande nation, et je te bénirai; je rendrai ton nom grand, et tu seras une source de bénédiction.
12.3
Je bénirai ceux qui te béniront, et je maudirai ceux qui te maudiront; et toutes les familles de la terre seront bénies en toi.

( ; Berechit : 12.1 )




Il n’y a rien, dans la Chaldée, qui justifie un espoir quelconque.



Quitte-la, pour construire une toute nouvelle civilisation.



Quitte ce pays où tu es né, et où tu as vécu jusqu’à l’âge de 75 ans.



Quitte cette patrie, que t’a donné ta mère.



Et la maison de ton père, fabricant et marchand d’idoles pour Nemrod.



A l’âge de trois ans, Abraham récuse les idoles.



Il découvre Dieu.



Abraham quitte la Chaldée, avec Lot, sœur de Sara et fils de son frère Haran.




12.6
Abram parcourut le pays jusqu'au lieu nommé Sichem, jusqu'aux chênes de Moré. Les Cananéens étaient alors dans le pays.

( ; Berechit : 12.6 )




Le premier endroit où se dirige Avram, sur la terre ?



Chkhem.



Un endroit problématique.



Lieu du massacre de la population, par Chimon et Lévi, après l’histoire d’amour de Chkhem et de Dina.



Lieu où Yossef a été presque tué, où il a été vendu, par ses frères, comme esclave.



Lieu du schisme de Yerovam.



Talmud



Chkhem est pleine d’assassins.



Avram prie pour sa famille, afin que les dégâts de Chkhem ne soient pas trop grands.



Mais il ne connaît pas l’avenir.



Plus tard, devant la ville, Yaacov lui apportera de la grâce.



Ici s’esquisseront les différences entre Yehouda et Yossef.



Les contours d’un univers toujours problématique.




12.10
Il y eut une famine dans le pays; et Abram descendit en Égypte pour y séjourner, car la famine était grande dans le pays.

( ; Berechit : 12.10 )




Dieu a promis des bénédictions.



Mais Avram connaît dix épreuves.



De la famine, qui le contraint à aller en Egypte, au sacrifice d’Itshak, demandé par Dieu et interrompu.



Les domestiques de Paro guettent les jolies femmes, pour les apporter à leur maître.



Saraï est âgée, mais belle.



Pour sauver sa vie, Avram lui demande de mentir, en disant qu’elle est sa sœur…



Mais les Pharaons épousent leur sœur.



Et aussi, ils sont circoncis.



Comme la famille d’Avram.



Israël et l’Egypte sont très proches.



Saraï a eu peur.



Elle a été tourmentée.



Mais elle a été épargnée.



En dédommagement, elle reçoit trois cadeaux.




1)



La fille de Paro, Bitia, qu’il lui offre comme esclave.



2)



La terre de Gochen.


3)



Poutifar, qui lui est offert comme esclave.



Ces trois cadeaux joueront, chacun, son rôle, dans l’histoire d’Israël.



Pour Avram, des épreuves.



Mais elles lui sont nécessaires, pour qu’il acquière sa maturité.




14.1
Dans le temps d'Amraphel, roi de Schinear, d'Arjoc, roi d'Ellasar, de Kedorlaomer, roi d'Élam, et de Tideal, roi de Gojim,

( ; Berechit : 14.1 )




Guerre des neuf rois.



Avram s’est séparé de Lot.



Mais il le délivre, alors qu’il avait été fait prisonnier.





15.1
Après ces événements, la parole de l'Éternel fut adressée à Abram dans une vision, et il dit: Abram, ne crains point; je suis ton bouclier, et ta récompense sera très grande.
15.2
Abram répondit: Seigneur Éternel, que me donneras-tu? Je m'en vais sans enfants; et l'héritier de ma maison, c'est Éliézer de Damas.
15.3
Et Abram dit: Voici, tu ne m'as pas donné de postérité, et celui qui est né dans ma maison sera mon héritier.
15.4
Alors la parole de l'Éternel lui fut adressée ainsi: Ce n'est pas lui qui sera ton héritier, mais c'est celui qui sortira de tes entrailles qui sera ton héritier.
15.5
Et après l'avoir conduit dehors, il dit: Regarde vers le ciel, et compte les étoiles, si tu peux les compter. Et il lui dit: Telle sera ta postérité.
15.6
Abram eut confiance en l'Éternel, qui le lui imputa à justice.

( ; Berechit : 15.1 )




Dieu a fait sortir Avram.



Au-dehors.



Il lui a dit :



Sors de ton astrologie.



Même quand la situation d’Israël est inextricable, elle ne l’est pas.



Tu n’as pas de fils ?



Tu auras Itshak.




16.1
Saraï, femme d'Abram, ne lui avait point donné d'enfants. Elle avait une servante Égyptienne, nommée Agar.
16.2
Et Saraï dit à Abram: Voici, l'Éternel m'a rendue stérile; viens, je te prie, vers ma servante; peut-être aurai-je par elle des enfants. Abram écouta la voix de Saraï.
16.3
Alors Saraï, femme d'Abram, prit Agar, l'Égyptienne, sa servante, et la donna pour femme à Abram, son mari, après qu'Abram eut habité dix années dans le pays de Canaan.
16.4
Il alla vers Agar, et elle devint enceinte. Quand elle se vit enceinte, elle regarda sa maîtresse avec mépris.

( ; Berechit : 16.1 )




Saraï prend l’initiative de l’union sexuelle d’Avram avec Agar.



Elle est attentive à Avram.



De là naîtront l’arabité et l’islam.



Mais, aussitôt enceinte, Agar méprise Saraï.



Mépris musulman envers Israël, accusé d’être faussaire de la révélation.



Des calomnies.



La joie de lire Men Kampf.



Et les Protocoles des sages de Sion.



Agar, esclave qui est mécontente de son sort.



Comment peut-on faire disparaître une haine qui cause de tels ravages ?



Compréhension, respect, tendresse.



Et non des attitudes corrélatives de l’hostilité maladive.

Retour à la page d'accueil : ici