K4354
Tikoun Peracha : Berakha



K4354 Tikoun Peracha : Berakha

=========================
K4354
Berakha

Deutéronome Devarim

33.01
33.12
=========================


33.1
Voici la bénédiction par laquelle Moïse, homme de Dieu, bénit les enfants d'Israël, avant sa mort.
33.2
Il dit: L'Éternel est venu du Sinaï, Il s'est levé sur eux de Séir, Il a resplendi de la montagne de Paran, Et il est sorti du milieu des saintes myriades: Il leur a de sa droite envoyé le feu de la loi.
33.3
Oui, il aime les peuples; Tous ses saints sont dans ta main. Ils se sont tenus à tes pieds, Ils ont reçu tes paroles.

( ; Devarim : 33.1 )




Une bénédiction, avant de mourir.



Elle contient beaucoup de remontrances.



Pour ne pas lasser Israël, par une sempiternelle critique, il n’a fait celle-ci qu’avant de le quitter.



Trois monothéismes…



Ils sont esquissés ici.



1)

Sinaï.



2)

Séir.



3)

Paran.



Dans l’ordre de leur apparitions.



Israël, le christianisme, l’islam.



Une sorte de synthèse :



Il aime les peuples.



N’a envers eux aucune aversion.



Des saints, relais d’une vérité précieuse.




34.1
Moïse monta des plaines de Moab sur le mont Nebo, au sommet du Pisga, vis-à-vis de Jéricho. Et l'Éternel lui fit voir tout le pays:
34.2
Galaad jusqu'à Dan, tout Nephthali, le pays d'Éphraïm et de Manassé, tout le pays de Juda jusqu'à la mer occidentale,
34.3
le midi, les environs du Jourdain, la vallée de Jéricho, la ville des palmiers, jusqu'à Tsoar.
34.4
L'Éternel lui dit: C'est là le pays que j'ai juré de donner à Abraham, à Isaac et à Jacob, en disant: Je le donnerai à ta postérité. Je te l'ai fait voir de tes yeux; mais tu n'y entreras point.

( ; Devarim : 34.1 )




Voir la terre, mais de loin.



Sans y entrer.



La surplomber.



Prévoir son avenir, mais sans y participer.





34.10
Il n'a plus paru en Israël de prophète semblable à Moïse, que l'Éternel connaissait face à face.
34.11
Nul ne peut lui être comparé pour tous les signes et les miracles que Dieu l'envoya faire au pays d'Égypte contre Pharaon, contre ses serviteurs et contre tout son pays,
34.12
et pour tous les prodiges de terreur que Moïse accomplit à main forte sous les yeux de tout Israël.

( ; Devarim : 34.10 )




Personne comme lui.



Talmud



Jusqu’ici…



Pas de prophète.



Mais un roi, Chlomo.



En Israël.



Mais hors de lui, Bilam…



Un optimisme.



Une perspective encourageante.



Quelle que soit la grandeur de Moché, il est possible d’accomplir encore davantage.



Ne pas rétrécir l’avenir à la personne de Jésus, à celle de Mohamad.



Embellir le monde.



Ne pas le rétrécir à des splendeurs passées.



Aller plus haut.



Plus loin.



Sans avoir le vertige.



Une conception de l’avenir, qui ne le limite à aucun acquis.



Une soif du grandiose, de réalisations encore plus belles que celles d’autrefois.



La vie…

Retour à la page d'accueil : ici