K4349
Tikoun Peracha : Ki Tetse



K4349 Tikoun Peracha : Ki Tetse

=========================
K4349
Ki Tetse

Deutéronome Devarim

21.10
25.19

=========================


21.10
Lorsque tu iras à la guerre contre tes ennemis, si l'Éternel les livre entre tes mains, et que tu leur fasses des prisonniers,
21.11
peut-être verras-tu parmi les captives une femme belle de figure, et auras-tu le désir de la prendre pour femme.
21.12
Alors tu l'amèneras dans l'intérieur de ta maison. Elle se rasera la tête et se fera les ongles,
21.13
elle quittera les vêtements qu'elle portait quand elle a été prise, elle demeurera dans ta maison, et elle pleurera son père et sa mère pendant un mois. Après cela, tu iras vers elle, tu l'auras en ta possession, et elle sera ta femme.
21.14
Si elle cesse de te plaire, tu la laisseras aller où elle voudra, tu ne pourras pas la vendre pour de l'argent ni la traiter comme esclave, parce que tu l'auras humiliée.

( ; Devarim : 21.10 )




Le but de la guerre ?



Sortir de sa vie habituelle.



Trouver une femme charmante, séduisante, désirable…



Ensuite, une conception archaïque.



La soumettre à une procédure barbare.



Puisque le vainqueur dicte sa loi.



Qu’elle pleure sa famille, tuée.



Son mari, sans doute, occis.



Qu’elle s’enlaidisse.



Tu la désires encore ?



Ensuite, tu la prends.



Mais, bientôt, tu n’en voudras plus.



Pourtant, tu n’auras pas le droit de l’humilier.



Tu ne la traiteras pas en esclave.



Parce qu’elle a été une épouse éphémère…



Ta vie ne te plaisait plus.



Il te fallait la fraîcheur du changement.



Un enlèvement de Sabines…



Selon le Chlah, 91 commandements dans la peracha.



54 dans Michpatim.



Un règne immense de l’anormal.



Et des règles…



Un style de vie.



Un enfant qui n’en veut pas ?



Le tuer !



Mais il s’agit d’une hypothèse abstraite, théorique.



Jamais des parents n’ont voulu que l’on mette à mort leur enfant.



Le viol.



Pas de prostituées en Israël.



Equité.



Répudiation, l’homme étant seul souverain.



Des mœurs primitives :



La femme n’a rien à dire, dans un mariage.




25.17
Souviens-toi de ce que te fit Amalek pendant la route, lors de votre sortie d'Égypte,
25.18
comment il te rencontra dans le chemin, et, sans aucune crainte de Dieu, tomba sur toi par derrière, sur tous ceux qui se traînaient les derniers, pendant que tu étais las et épuisé toi-même.
25.19
Lorsque l'Éternel, ton Dieu, après t'avoir délivré de tous les ennemis qui t'entourent, t'accordera du repos dans le pays que l'Éternel, ton Dieu, te donne en héritage et en propriété, tu effaceras la mémoire d'Amalek de dessous les cieux: ne l'oublie point.

( ; Devarim : 25.17 )




Amalek ?



Celui qui te refroidit.



Qui t’enlève ta ferveur.



Ta morale.



En tout, il te détruit.



Anéantis, en toi, cette destruction.



Sois entier, complet.



En rien, mutilé, blessé.

Retour à la page d'accueil : ici