K4318
Tikoun Peracha : Michpatim



K4318 Tikoun Peracha : Michpatim

=========================
K4318
Michpatim

Exode Chemot

21.01
24.18
=========================


21.1
Voici les lois que tu leur présenteras.

( ; Chemot : 21.1 )




Après les principes du décalogue, des situations qui sont autant d’anomalies.



Juger, suivant les principes de la Tora.



Non avec une morale quelconque.




21.2
Si tu achètes un esclave hébreu, il servira six années; mais la septième, il sortira libre, sans rien payer.
21.3
S'il est entré seul, il sortira seul; s'il avait une femme, sa femme sortira avec lui.
21.4
Si c'est son maître qui lui a donné une femme, et qu'il en ait eu des fils ou des filles, la femme et ses enfants seront à son maître, et il sortira seul.
21.5
Si l'esclave dit: J'aime mon maître, ma femme et mes enfants, je ne veux pas sortir libre, -
21.6
alors son maître le conduira devant Dieu, et le fera approcher de la porte ou du poteau, et son maître lui percera l'oreille avec un poinçon, et l'esclave sera pour toujours à son service.

( ; Chemot : 21.2 )




Des esclaves ?




Il t’appartient de les libérer.



Un esclave hébreu ?



Il a gaspillé des biens qui n’étaient pas à lui, et n’avait pas la possibilité de les rembourser.



Il lui reste sa force de travail.



Il est esclave, pendant une durée limitée à six ans au maximum.



Mais qu’à la faveur de cette situation, il recouvre sa liberté.



Une solitude, et l’acquisition possible de sa maturité.



Cette loi, en exergue de toutes les autres.



Rabi Yechaya Horowitz



54 commandements dans la peracha de Michpatim.



Suivant la valeur de *dan*, l’exercice du jugement.








( ; Chemot : 21. )




Toutes les situations anormales, étranges, relèvent de la servitude.



A toi, au contraire, d’acquérir ta liberté.




24.9
Moïse monta avec Aaron, Nadab et Abihu, et soixante-dix anciens d'Israël.
24.10
Ils virent le Dieu d'Israël; sous ses pieds, c'était comme un ouvrage de saphir transparent, comme le ciel lui-même dans sa pureté.
24.11
Il n'étendit point sa main sur l'élite des enfants d'Israël. Ils virent Dieu, et ils mangèrent et burent.

( ; Chemot : 24.9 )




Nadav et Avihou, les nobles des enfants d’Israël.



Mais ils ont commis une faute.



Regardant Dieu, qui est invisible.



La joie de l’inauguration du sanctuaire retarda la sanction divine.



Mais c’est de cette faute qu’ils sont morts.



Pourtant, ils étaient les plus nobles et les plus grands.

Retour à la page d'accueil : ici