K4304
Tikoun Peracha : Vayera



K4304 Tikoun Peracha : Vayera

=========================

K4304
Vayera

Genèse Berechit

18.01
22.24
=========================


18.1
L'Éternel lui apparut parmi les chênes de Mamré, comme il était assis à l'entrée de sa tente, pendant la chaleur du jour.
18.2
Il leva les yeux, et regarda: et voici, trois hommes étaient debout près de lui. Quand il les vit, il courut au-devant d'eux, depuis l'entrée de sa tente, et se prosterna en terre.
18.3
Et il dit: Seigneur, si j'ai trouvé grâce à tes yeux, ne passe point, je te prie, loin de ton serviteur.
18.4
Permettez qu'on apporte un peu d'eau, pour vous laver les pieds; et reposez-vous sous cet arbre.
18.5
J'irai prendre un morceau de pain, pour fortifier votre cœur; après quoi, vous continuerez votre route; car c'est pour cela que vous passez près de votre serviteur. Ils répondirent: Fais comme tu l'as dit.

( ; Berechit : 18.1 )




Abram, ardent dans son hospitalité.



Trois jours après sa circoncision, dans la chaleur du jour, il est assis à l’entrée de sa tente.



Guettant des passants éventuels, pour les accueillir.



Pourtant, ici, il n’est pas chez lui.



Mais étranger.



Midrach

Sa tente était ouverte aux quatre points cardinaux.



Pour qu’un visiteur n’ait pas besoin d’en chercher l’entrée.



Mikha

Tu donnes la générosité à Abraham.



Une réalité.



Les qualités d’Itshak, de Yaacov, sont moins perceptibles.



Abraham court vers autrui.



Toujours.



Au lieu que ses descendants se contentent de nier les droits des autres propriétaires.



Une attention.



Une serviabilité.



Le désir d’être utile à autrui.



Le contraire de l’ONU, simple organisme bureaucratique déplaisant, avec ses sinécures, ses innombrables "prix de la paix", mais sans paix.



Hillel

Sois des élèves d’Abraham…



Toi aussi, sois de ses élèves.



Poursuis et obtiens la paix.



D’une manière réelle, et non fictive.




18.17
Alors l'Éternel dit: Cacherai-je à Abraham ce que je vais faire?...
18.18
Abraham deviendra certainement une nation grande et puissante, et en lui seront bénies toutes les nations de la terre.
18.19
Car je l'ai choisi, afin qu'il ordonne à ses fils et à sa maison après lui de garder la voie de l'Éternel, en pratiquant la droiture et la justice, et qu'ainsi l'Éternel accomplisse en faveur d'Abraham les promesses qu'il lui a faites...
18.20
Et l'Éternel dit: Le cri contre Sodome et Gomorrhe s'est accru, et leur péché est énorme.
18.21
C'est pourquoi je vais descendre, et je verrai s'ils ont agi entièrement selon le bruit venu jusqu'à moi; et si cela n'est pas, je le saurai.

( ; Berechit : 18.17 )




Dieu se confie à Abraham.



Il va détruire Sodome.



Abraham défend les cinq agglomérations.



Malgré tout le mal auquel elles s’adonnent, qui les a fait condamner par Dieu.



Lot sera délivré de la destruction.



Pourtant, il n’est pas un juste.



Ni lui, ni ses deux filles, ne comprennent que c’est le mérite d’Abraham qui les a sauvés.



Une arrogance.



Un entêtement.



Ils ne sont pas bien éloignés des comportements des habitants de Sodome.




22.1
Après ces choses, Dieu mit Abraham à l'épreuve, et lui dit: Abraham! Et il répondit: Me voici!
22.2
Dieu dit: Prends ton fils, ton unique, celui que tu aimes, Isaac; va-t'en au pays de Morija, et là offre-le en holocauste sur l'une des montagnes que je te dirai.

( ; Berechit : 22.1 )




Toi, tu as confiance.



Tu sais que ce que je pense peut te paraître incompréhensible.



Mais tu te fies à moi.



Tu es disposé à sacrifier ce qui te paraît le plus important.



Ton fils Itshak, le plus aimé.



Tu sais que les avenirs me sont soumis.



Tu ne t’inquiètes pas de ce qui va t’arriver.



Au contraire de Lot et de ses filles, qui ne comprennent pas que je les ai sauvés de la destruction de Sodome à cause de toi.

Retour à la page d'accueil : ici