K4242
Tikoun Peracha : Matot



K4242 Tikoun Peracha : Matot

=========================

K4242
Matot

Nombres Bamidbar

30.02
32.42
=========================


30.2
Moïse parla aux chefs des tribus des enfants d'Israël, et dit: Voici ce que l'Éternel ordonne.
30.3
Lorsqu'un homme fera un vœu à l'Éternel, ou un serment pour se lier par un engagement, il ne violera point sa parole, il agira selon tout ce qui est sorti de sa bouche.
30.4
Lorsqu'une femme, dans sa jeunesse et à la maison de son père, fera un vœu à l'Éternel et se liera par un engagement,
30.5
et que son père aura connaissance du vœu qu'elle a fait et de l'engagement par lequel elle s'est liée, -si son père garde le silence envers elle, tout vœu qu'elle aura fait sera valable, et tout engagement par lequel elle se sera liée sera valable;
30.6
mais si son père la désapprouve le jour où il en a connaissance, tous ses vœux et tous les engagements par lesquels elle se sera liée n'auront aucune valeur; et l'Éternel lui pardonnera, parce qu'elle a été désapprouvée de son père.
30.7
Lorsqu'elle sera mariée, après avoir fait des vœux, ou s'être liée par une parole échappée de ses lèvres,
30.8
et que son mari en aura connaissance, -s'il garde le silence envers elle le jour où il en a connaissance, ses vœux seront valables, et les engagements par lesquels elle se sera liée seront valables;
30.9
mais si son mari la désapprouve le jour où il en a connaissance, il annulera le vœu qu'elle a fait et la parole échappée de ses lèvres, par laquelle elle s'est liée; et l'Éternel lui pardonnera.
30.10
Le vœu d'une femme veuve ou répudiée, l'engagement quelconque par lequel elle se sera liée, sera valable pour elle.
30.11
Lorsqu'une femme, dans la maison de son mari, fera des vœux ou se liera par un serment,
30.12
et que son mari en aura connaissance, -s'il garde le silence envers elle et ne la désapprouve pas, tous ses vœux seront valables, et tous les engagements par lesquels elle se sera liée seront valables;
30.13
mais si son mari les annule le jour où il en a connaissance, tout vœu et tout engagement sortis de ses lèvres n'auront aucune valeur, son mari les a annulés; et l'Éternel lui pardonnera.
30.14
Son mari peut ratifier et son mari peut annuler tout vœu, tout serment par lequel elle s'engage à mortifier sa personne.
30.15
S'il garde de jour en jour le silence envers elle, il ratifie ainsi tous les vœux ou tous les engagements par lesquels elle s'est liée; il les ratifie, parce qu'il a gardé le silence envers elle le jour où il en a eu connaissance.
30.16
Mais s'il les annule après le jour où il en a eu connaissance, il sera coupable du péché de sa femme.
30.17
Telles sont les lois que l'Éternel prescrivit à Moïse, entre un mari et sa femme, entre un père et sa fille, lorsqu'elle est dans sa jeunesse et à la maison de son père.

( ; Bamidbar : 30.2 )




Prononcer un vœu ?



Etre dépendant.



Soumis à son psychisme.



Se référant à une autorité énigmatique.



Lui obéir.



Se soumettre à sa propre décision.



Irresponsable et fragile.



Le traité des vœux fait partie des sept traités de la Michna, *Nachim*.



La soumission.



L’obéissance.



L’asservissement.



Femelle, tu décides d’un vœu ?



Si tu le regrettes, tu peux en être exemptée.



Par la première autorité, si tu es enfant ou jeune fille :



Ton père.



Il décide pour toi.



Peut t’exempter.



Si tu es mariée, c’est ton mari qui a autorité sur toi.



Lui aussi peut te dispenser des paroles folles que tu as prononcées.



Dans la même logique, l’homme, lui aussi…



Il est tout aussi dépendant.



Peut se confier à un sage, qui le dispense de son vœu.



Dans tous les cas, l’aliénation.



La non liberté.



Une autorité te protège.



Te contraint.



Tu dépends d’elle, toi, créature humaine, dépourvue de la moindre liberté.



Un verset



Devarim 23.23



"Si tu arrêtes de faire des vœux, il n’y aura pas en toi de péché."



N’annule pas ta volonté.



Par le silence, réserve ton avenir.



Ne t’ampute pas, désespérément, en annulant ton moi…



Si tu le peux, femme ou homme, deviens libre.



Dans tous les cas, ta parole t’engage.



Devarim 23.24



"Ce que tes lèvres ont exprimé, garde-le."



"Agis suivant le vœu que tu as fait."



Un recours ?



Une personne qui a davantage de puissance, qui peut te disculper.




32.22
et si vous revenez seulement après que le pays aura été soumis devant l'Éternel, -vous serez alors sans reproche vis-à-vis de l'Éternel et vis-à-vis d'Israël, et cette contrée-ci sera votre propriété devant l'Éternel.

( ; Bamidbar : 32.22 )




Fils de Gad et de Reouven, vous pouvez conquérir des terres de l’autre côté du Jourdain, et les occuper.



Mais en vous joignant à l’armée de conquête du pays.



Alors seulement, vous serez en ordre.



1)

Envers Dieu.



2)

Envers Israël.



Une double responsabilité.



Soyez toujours loyaux et présents.



Vis-à-vis de Dieu, comme vis-à-vis de tous en Israël.



Pas de fuite.



Pas d’athéisme, qui vous disculpe de la morale.



Pas de soi-disant piété qui vous dispense de l’armée, faisant de vous de simples parasites piétistes.



A Dieu comme à Israël soyez présents.



Dans la totale responsabilité.



Evitez absolument le statut des faux dévots, sans morale et sans honnêteté, qui prétendent que vous ne pouvez rien à voir à faire avec la guerre.



Tandis qu’Abraham, dans la guerre des neuf rois, a armé 318 soldats, pour y participer, et pour délivrer Lot captif.

Retour à la page d'accueil : ici