K4236
Tikoun Peracha : Behaalotekha



K4236 Tikoun Peracha : Behaalotekha

=========================
K4236
Behaalotekha

Nombres Bamidbar

08.01
12.16
=========================



8.2
Parle à Aaron, et tu lui diras: Lorsque tu placeras les lampes sur le chandelier, les sept lampes devront éclairer en face.
8.3
Aaron fit ainsi; il plaça les lampes sur le devant du chandelier, comme l'Éternel l'avait ordonné à Moïse.

( ; Bamidbar : 8.2 )




Vocation d’Aharon ?



Faire monter, en chacun, sa lumière.



Chez Yehouda, deux jumeaux, qu’il a eus avec Tamar :



Zerah et Peretz.



Zerah ? Faire poindre la lumière.



Peretz ? La brèche, l’action violente, énergique, décidée.



Zerah ? La progressivité, dans l’acquisition de la valeur.



Peretz ? L’événement radical, qui change tout.



Aharon doit faire monter la lumière, progressivement.



Amener chacun à la pleine connaissance de soi.



Qu’il ait envie de progresser, de grandir.



Moché, au contraire, apporte la discontinuité.



L’éclair génial qui conduit à une mutation.



Aharon enseigne.



Son symbole est la menora, avec toutes les phases qu’elle indique.



Manitou

Le récipient-godet

L’huile

La mèche

La flamme

Celui qui la regarde



Ce sont les cinq niveaux de l’être.



Nefech, vouloir-vivre.

Rouah, personnalité.

Nechama, intellect.

Haya, la vie, plus haut que les distinctions entre le bien et le mal.

Yehida, l’unique ; l’être, radicalement différent de tous les autres, original et précieux.



"Faire monter la lumière."



Talmud

"Jusqu’à ce qu’elle monte d’elle-même."



Quand l’incitation éducative est inutile.



Une flamme personnelle.



L’ardent désir d’être, de grandir.



Tehilim

"Sans ta Tora, mes délices, je disparaîtrais dans ma pauvreté."

"Comme j’aime ta Tora, toute la journée, elle est ma conversation."



Aharon, une continuité de l’effort.



Le contact avec le Cohen transforme les personnes.




9.1
L'Éternel parla à Moïse, dans le désert de Sinaï, le premier mois de la seconde année après leur sortie du pays d'Égypte.
9.2
Il dit: Que les enfants d'Israël célèbrent la Pâque au temps fixé.
9.3
Vous la célébrerez au temps fixé, le quatorzième jour de ce mois, entre les deux soirs; vous la célébrerez selon toutes les lois et toutes les ordonnances qui s'y rapportent.
9.4
Moïse parla aux enfants d'Israël, afin qu'ils célébrassent la Pâque.
9.5
Et ils célébrèrent la Pâque le quatorzième jour du premier mois, entre les deux soirs, dans le désert de Sinaï; les enfants d'Israël se conformèrent à tous les ordres que l'Éternel avait donnés à Moïse.
9.6
Il y eut des hommes qui, se trouvant impurs à cause d'un mort, ne pouvaient pas célébrer la Pâque ce jour-là. Ils se présentèrent le même jour devant Moïse et Aaron;
9.7
et ces hommes dirent à Moïse: Nous sommes impurs à cause d'un mort; pourquoi serions-nous privés de présenter au temps fixé l'offrande de l'Éternel au milieu des enfants d'Israël?
9.8
Moïse leur dit: Attendez que je sache ce que l'Éternel vous ordonne.
9.9
Et l'Éternel parla à Moïse, et dit:
9.10
Parle aux enfants d'Israël, et dis-leur: Si quelqu'un d'entre vous ou de vos descendants est impur à cause d'un mort, ou est en voyage dans le lointain, il célébrera la Pâque en l'honneur de l'Éternel.
9.11
C'est au second mois qu'ils la célébreront, le quatorzième jour, entre les deux soirs; ils la mangeront avec des pains sans levain et des herbes amères.
9.12
Ils n'en laisseront rien jusqu'au matin, et ils n'en briseront aucun os. Ils la célébreront selon toutes les ordonnances de la Pâque.
9.13
Si celui qui est pur et qui n'est pas en voyage s'abstient de célébrer la Pâque, celui-là sera retranché de son peuple; parce qu'il n'a pas présenté l'offrande de l'Éternel au temps fixé, cet homme-là portera la peine de son péché.
9.14
Si un étranger en séjour chez vous célèbre la Pâque de l'Éternel, il se conformera aux lois et aux ordonnances de la Pâque. Il y aura une même loi parmi vous, pour l'étranger comme pour l'indigène.

( ; Bamidbar : 9.1 )




Pessah cheni.



Deuxième Pessah.



Pour ceux qui n’ont pu fêter le premier.



Une alternative existe, un mois après.



Ceci s’applique surtout à… Moché.



Impur, parce qu’il transportait les ossements de Yossef, et que la mort est impure, il fête Pessah autrement qu’Israël.



Lui, qui l’a délivré d’Egypte, il ne peut goûter à l’agneau pascal…



De même, il n’entre pas dans la terre.



Son destin est tout à fait spécial.



Moché est impur, en raison de sa relation avec l’Egypte, Paro.



Les discussions âpres, avec le tortionnaire, qui l’enlaidissent et le diminuent.



Non, il ne fait pas partie, directement, d’Israël…



Freud en a eu l’intuition.



Pour cette raison, en dernier cadeau morbide, son dernier livre, "Moïse et le monothéisme", le déclare… égyptien.



Et même ; tué par ceux qui n’étaient pas ses frères.



Paro ne lui a fait aucun mal.



Mais Moché a été molesté par ses frères.



Peu après la sortie d’Egypte, il était découragé, redoutant sa mort, du fait d’Israël.



Il a dit :

Chemot 17.4

"Encore un peu, et ils me lapideront…"



Non, ils ne veulent pas de moi.



Ne considèrent nullement que je fais partie d’eux.



A la naissance de son fils, Guerchom, il dit :



Chemot 2.22



"Je suis étranger, sur une terre étrangère…"



Toujours étranger, mis à l’écart.



Le sage.



Le juste.



Le prophète.



Le juste.



L’artiste.



Le pauvre.



Moché a moins été pleuré qu’Aharon, avec son… glorieux veau d’or.



Uniquement apprécié par ceux qui lui ressemblent.




10.29
Moïse dit à Hobab, fils de Réuel, le Madianite, beau-père de Moïse: Nous partons pour le lieu dont l'Éternel a dit: Je vous le donnerai. Viens avec nous, et nous te ferons du bien, car l'Éternel a promis de faire du bien à Israël.
10.30
Hobab lui répondit: Je n'irai point; mais j'irai dans mon pays et dans ma patrie.
10.31
Et Moïse dit: Ne nous quitte pas, je te prie; puisque tu connais les lieux où nous campons dans le désert, tu nous serviras de guide.
10.32
Et si tu viens avec nous, nous te ferons jouir du bien que l'Éternel nous fera.

( ; Bamidbar : 10.29. )




Hovav, son beau-père.



"L’aimé."



Une relation angoissée avec lui.



Moi, je ne suis pas aimé…



Ne m’abandonne pas, à mon ramassis de tribus.



Viens avec moi.



Sois nos yeux…



Ne m’isole pas dans une populace trop quelconque.




12.1
Marie et Aaron parlèrent contre Moïse au sujet de la femme éthiopienne qu'il avait prise, car il avait pris une femme éthiopienne.
12.2
Ils dirent: Est-ce seulement par Moïse que l'Éternel parle? N'est-ce pas aussi par nous qu'il parle?
12.3
Et l'Éternel l'entendit. Or, Moïse était un homme fort patient, plus qu'aucun homme sur la face de la terre.
12.4
Soudain l'Éternel dit à Moïse, à Aaron et à Marie: Allez, vous trois, à la tente d'assignation. Et ils y allèrent tous les trois.
12.5
L'Éternel descendit dans la colonne de nuée, et il se tint à l'entrée de la tente. Il appela Aaron et Marie, qui s'avancèrent tous les deux.
12.6
Et il dit: Écoutez bien mes paroles! Lorsqu'il y aura parmi vous un prophète, c'est dans une vision que moi, l'Éternel, je me révélerai à lui, c'est dans un songe que je lui parlerai.
12.7
Il n'en est pas ainsi de mon serviteur Moïse. Il est fidèle dans toute ma maison.
12.8
Je lui parle bouche à bouche, je me révèle à lui sans énigmes, et il voit une représentation de l'Éternel. Pourquoi donc n'avez-vous pas craint de parler contre mon serviteur, contre Moïse?
12.9
La colère de l'Éternel s'enflamma contre eux. Et il s'en alla.
12.10
La nuée se retira de dessus la tente. Et voici, Marie était frappée d'une lèpre, blanche comme la neige. Aaron se tourna vers Marie; et voici, elle avait la lèpre.
12.11
Alors Aaron dit à Moïse: De grâce, mon seigneur, ne nous fais pas porter la peine du péché que nous avons commis en insensés, et dont nous nous sommes rendus coupables!
12.12
Oh! qu'elle ne soit pas comme l'enfant mort-né, dont la chair est à moitié consumée quand il sort du sein de sa mère!
12.13
Moïse cria à l'Éternel, en disant: O Dieu, je te prie, guéris-la!
12.14
Et l'Éternel dit à Moïse: Si son père lui avait craché au visage, ne serait-elle pas pendant sept jours un objet de honte? Qu'elle soit enfermée sept jours en dehors du camp; après quoi, elle y sera reçue.
12.15
Marie fut enfermée sept jours en dehors du camp; et le peuple ne partit point, jusqu'à ce que Marie y fut rentrée.

( ; Bamidbar : 12.1 )




Miriam parle de la vie personnelle de Moché…



Il lui appartient, n’est-ce pas ?



C’est grâce à elle qu’il est né.



Une Ethiopienne ?



Pourquoi ?



Il n’y a pas assez de juives ?...



Mais Dieu défend Moché.



Le plus humble de tous les hommes.



Le plus véridique.



Le moins critiquable…



"Dans toute ma maison, il est loyal."



Fidèle.



A sa place.



Sa prophétie n’a rien à voir avec la vôtre…



N’en soyez pas tellement fiers.

Retour à la page d'accueil : ici