K4234
Tikoun Peracha : Bamidbar



K4234 Tikoun Peracha : Bamidbar

=========================
K4234
Bamidbar

Nombres Bamidbar

01.01
04.20
=========================


1.1
L'Éternel parla à Moïse dans le désert de Sinaï, dans la tente d'assignation, le premier jour du second mois, la seconde année après leur sortie du pays d'Égypte. Il dit:
1.2
Faites le dénombrement de toute l'assemblée des enfants d'Israël, selon leurs familles, selon les maisons de leurs pères, en comptant par tête les noms de tous les mâles,
1.3
depuis l'âge de vingt ans et au-dessus, tous ceux d'Israël en état de porter les armes; vous en ferez le dénombrement selon leurs divisions, toi et Aaron.

( ; Bamidbar : 1.1 )




Faire le recensement ?



C’est un acte dangereux.



En effet, il implique des critères d’inclusion et d’exclusion.



Tu peux, arbitrairement, décider qu’un être ne participe pas de ton identité.



Deux versets.



Le premier :

Dieu incite David à faire le recensement d’Israël.



Le deuxième :

C’est le Satan qui l’y incite.



Très facilement, tes bonnes raisons peuvent devenir mauvaises.



Le but ?

Savoir qu’elles sont les forces d’Israël.



Notamment, après l’hécatombe de 3 000 personnes qui a suivi la faute du veau d’or.



Dans la peracha de Pinhas, Israël comprend 58 familles.



Et non plus les 70 que l’on trouve dans Vayigach.



Le séjour dans le désert a été meurtrier.



Il a vu la disparition de 12 familles.



Ici, organiser Israël dans le désert.



Dans la peracha de Bamidbar, pas un seul commandement.



Nahmanide

La Tora comprend des commandements et des histoires.



Non seulement des commandements.



Les pères ont transgressé tous les 613 commandements de la Tora.



La Tora nous raconte les circonstances de ces transgressions.



Par exemple, Yaacov a épousé deux sœurs.



Nahmanide

Cela n’avait pas d’importance, parce cet événement s’est déroulé hors d’Israël.



Accomplir les commandements hors d’Israël ?



Seulement pour ne pas en perdre l’habitude.



Quatre fanions, autour desquels Israël campe.



Un chef, pour chacun de ces drapeaux.



Yehouda

A l’est



Reouven

Au sud



Efraïm

A l’ouest



Dan

Au nord



Au centre, Moché et Aharon.



Et les trois familles de Lévi

Guerchon

Kehat

Merari



Les étymologies sont instructives.



Guerchon ?

Je suis étranger.

Pas du tout d’ici.



Kehat

Je suis faible

Non investi d’une force qui permettra la naissance de Moché.



Merari

Je suis amer.



Sans ces trois qualités de faiblesse, Lévi ne peut jouer son rôle véritable.



Il consiste à être proche de ceux qui se trouvent dans la faiblesse, et à les aider.



Qualités primordiales des trois fanions, les *degalim*



1)

Yehouda

La vérité

La permutation du nom de Dieu qui est directement inscrite en son nom.



2)

Reouven

La capacité de regretter une faute.

De la réparer.



3)

Efraïm

La force extérieure à Israël.

De même que Efraïm et Menaché sont nés en Egypte, et y ont vécu.

Yossef délivre Israël de toutes les famines, en vivant pourtant une vie d’Egyptien.



4)

Dan

Aux confins.

Rassembler tous ceux qui se rattachent au peuple.

Ne pas les écarter, pour de mauvaises raisons.



La première force ?

Celle de Yehouda.

Israël est appelé "Juif", et ce nom provient de celui de Yehouda.



La deuxième force ?

Celle d’Efraïm.

Il s’agit des enfants de Rahel.



Yehouda et Yossef se font face à face.



Ils résument toutes les ressources du peuple.



Authenticité de Yehouda.



Capacité de relation de Yossef.



Il sauve toutes les situations.



Les enfants de Lévi comprennent 20 000 léviim.



Leur effectif est bien moins nombreux que celui de Yehouda, avec ses 74 600 personnes.



Nahmanide

La raison ?

Ils vivent une existence dangereuse.

Proches de Dieu.

Mais exposés.

Retour à la page d'accueil : ici