K4229
Tikoun Peracha : Ahare Mot



K4229 Tikoun Peracha : Ahare Mot

=========================
K4229
Ahare mot

Lévitique Vayikra

16.01
18.30
=========================


16.1
L'Éternel parla à Moïse, après la mort des deux fils d'Aaron, qui moururent en se présentant devant l'Éternel.
16.2
L'Éternel dit à Moïse: Parle à ton frère Aaron, afin qu'il n'entre pas en tout temps dans le sanctuaire, au dedans du voile, devant le propitiatoire qui est sur l'arche, de peur qu'il ne meure; car j'apparaîtrai dans la nuée sur le propitiatoire.

( ; Vayikra : 16.1 )




Morts de s’être trop rapprochés de Dieu.



Pourtant, ils étaient les plus nobles en Israël.



Ils ont pris une initiative, sans en avoir reçu l’ordre.



Dans leur ferveur.



C’était très bien…



Mais ils ont été consumés.



Chez les Romains, une histoire.



Elle est racontée par Salluste.



Manilius Torquatus, consul en 340 av. J.C., pendant une guerre contre les Latins, fit mettre à mort son fils, qui avait combattu contre ses ordres….



Quelle fut leur faute ?



Ils ont bu du vin, et étaient ivres pendant leur service.



Ils n’étaient pas mariés.



N’avaient pas eu d’enfants.



Etaient impatients de succéder à Moché et à Aharon.



Ils ne se sont pas concertés.



Ils ont enseigné, en présence de Moché leur maître.



Mais ils portaient en eux l’âme du Messie.



Selon le Ari, les initiales de leurs noms, Nadav et Avihou, forment le mot "Na", s’il te plaît.



Dieu a demandé à Abraham le sacrifice, avec ce mot :



"S’il te plaît, prends ton fils unique."



Vaut-il mieux ne pas prendre d’initiative ?



Moché n’est pas entré sur la terre, parce qu’il avait "frappé" le rocher, au lieu de lui "parler", comme Dieu le lui avait demandé.



Moché a dit à Aharon :



Maintenant, je sais qu’ils sont plus grands que moi et que toi.



Dans le Pirké avot, Hillel enseigne



Avot 1.12



Sois des élèves d’Aharon,



Aimant la paix



Poursuivant la paix



Aimant les êtres



Et les rapprochant de la Tora.



*Me karvan* la Tora.



Mon frère Claude :



"Les offrant en sacrifice pour la Tora."



Suivant le mot *korban*, le sacrifice.



Le superlatif de *karov*, proche.



Le plus proche ?



Offert…



Un enseignement énigmatique.




16.8
Aaron jettera le sort sur les deux boucs, un sort pour l'Éternel et un sort pour Azazel.



( ; Vayikra : 16.8 )




Bouc émissaire…



Un sacrifice pour Dieu.



Un autre, pour le Satan, qui est Azazel.



Et un tirage au sort, qui souligne la parfaite symétrie des deux sacrifices.





18.24
Ne vous souillez par aucune de ces choses, car c'est par toutes ces choses que se sont souillées les nations que je vais chasser devant vous.
18.25
Le pays en a été souillé; je punirai son iniquité, et le pays vomira ses habitants.
18.26
Vous observerez donc mes lois et mes ordonnances, et vous ne commettrez aucune de ces abominations, ni l'indigène, ni l'étranger qui séjourne au milieu de vous.
18.27
Car ce sont là toutes les abominations qu'ont commises les hommes du pays, qui y ont été avant vous; et le pays en a été souillé.
18.28
Prenez garde que le pays ne vous vomisse, si vous le souillez, comme il aura vomi les nations qui y étaient avant vous.
18.29
Car tous ceux qui commettront quelqu'une de ces abominations seront retranchés du milieu de leur peuple.
18.30
Vous observerez mes commandements, et vous ne pratiquerez aucun des usages abominables qui se pratiquaient avant vous, vous ne vous en souillerez pas. Je suis l'Éternel, votre Dieu.



( ; Vayikra : 18.24 )




Des lois contraignantes, relatives à la sexualité.




Adultère.



Inceste.



Homosexualité.



Zoophilie.



Ces lois, ne les violez pas…



Sinon, la terre vous vomirait, comme elle a vomi les habitants qui vous y avaient précédé.

Retour à la page d'accueil : ici