K4215
Tikoun Peracha : Bo



K4215 Tikoun Peracha : Bo

=========================
K4215
Bo

Exode Chemot

10.01
13.16
=========================


10.1
L'Éternel dit à Moïse: Va vers Pharaon, car j'ai endurci son cœur et le cœur de ses serviteurs, pour faire éclater mes signes au milieu d'eux.

( ; Exode : 10.1 )





Vers l’être de Paro.



Sa personne.



Et non seulement, comme dans les sept premières plaies, dans la lésion de l’Egypte.



D’abord, ses biens.



Ensuite, lui-même.



Mais Dieu donne la force à Paro.



Il endurcit son cœur.



Il lui permet de supporter des épreuves de plus en plus dures.



Qu’il ne laisse pas partir Israël, par faiblesse.



Mais dans la plénitude de ses facultés.



Trois plaies terribles, les dernières.



1)

Les sauterelles.



2)

L’obscurité.



3)

La mort des premiers-nés de l’Egypte.



Les sauterelles recouvrent tout.



Elles sont innombrables.



Pas un seul endroit qui soit vide d’elles.



L’ensemble de l’Egypte est un dépotoir.



L’obscurité ?



On ne peut changer de place.



Ni de position.



Tandis qu’Israël se trouve dans la lumière.



La vie, une abstraction.



La mort des premiers-nés ?



L’élite de l’Egypte disparaît.



En pleine nuit, Paro appelle Moché et Aharon.



Il leur crie :



"Partez !"



Maintenant, tout est prêt pour le départ d’Israël.



Il était esclave, il est libre.



En une année, les plaies.



De l’Egypte, personne ne pouvait sortir.



Et voici que, pour la première fois, la règle est anéantie.




12.1
L'Éternel dit à Moïse et à Aaron dans le pays d'Égypte:
12.2
Ce mois-ci sera pour vous le premier des mois; il sera pour vous le premier des mois de l'année.

( ; Exode : 12.1 )




Mois de Nissan.



De la libération.



Jugez de tout, en ce qui concerne l’homme, par rapport à sa liberté.



Printemps.



Renouveau.



Ta fantaisie.



En rien la conformité à une règle.



Quand Dieu donne la Tora, au Sinaï, il souligne cette qualité essentielle.



Exode 20

"Je suis Dieu ton Dieu, qui t’ai fait sortir de la terre d’Egypte, de la maison des esclaves."



Surtout, sois libre.



En tout ce qui concerne ta personne.



Tu n’as pas quitté un servage pour entrer dans un autre.



Il t’appartient de bénir les peuples…



Des les ouvrir, chacun, à sa propre liberté.



Et non de les assujettir à une règle quelconque.



Les religiosités dévient, se trompent.



Elles confisquent la liberté de chacun.



L’amènent à l’obéissance, aveugle et désolée, à une idole.



Qu’aucune servitude te paraisse normale, inéluctable.



Ne te soumets à aucun ordre.



Ton bonheur, quand tu peux entièrement être toi.

Retour à la page d'accueil : ici