T4261
Sota : Quand l’homme et la femme méritent, la Chekhina est parmi eux



T4261 Sota : Quand l’homme et la femme meritent, la Chekhina est parmi eux

Quand l’homme et la femme méritent, la Chekhina est parmi eux.




Rabi Akiba



Quand l’homme et la femme méritent, la Chekhina est parmi eux.



Mais sinon, le feu les dévore.



( ; Sota : 17 A )




Un couple amoureux, respectueux.



Pas du tout le conflit, à base de bataille rangée.



Quand le couple est uni, sous le signe du *segol*, selon Rabi Yossef Haïm.



L’homme, la femme, et Dieu.



Autrement, ils se déchirent, chacun reprochant son malheur à l’autre



Ich et icha.



Un yod dans ich, l’homme.



Un hé dans icha, la femme.



Les deux premières lettres du nom de Dieu.



Chacun porte en lui une composante divine de l’être.



Sans elle, le néant de l’insignifiance.



Il reste les deux lettres de *ech*, le feu.

Retour à la page d'accueil : ici