T3883
Sanhédrin : Comme un homme qui se maudit, et qui fait dépendre sa malédiction d’autrui



T3883 Sanhedrin : Comme un homme qui se maudit, et qui fait dependre sa malediction d’autrui

Comme un homme qui se maudit, et qui fait dépendre sa malédiction d’autrui.




Rabi Aba bar Kahana

Comme un homme qui se maudit, et qui fait dépendre sa malédiction d’autrui.



Bilam a dit à Balak :



Le dieu de ces gens déteste la dépravation sexuelle.



Et eux ont envie d’étoffes de lin ?



Je vais te donner un conseil.



Organise une foire.



Et installe, à cette occasion, des prostituées.



De vieilles femmes à l’extérieur, de plus jeunes à l’intérieur.



Ils choisiront la débauche.

( ; Sanhédrin : 106 A )




Ne pas pouvoir maudire Israël.



Mais le dépraver.



Se maudire soi-même, en subissant les conséquences terribles de ses propres calculs.



Vouloir faire du mal à Israël, et le subir soi-même.



Considérer que la cause de cette malédiction est Israël, et non soi-même…



Ne pas être sujet de son propre destin.



L’interpréter, dans l’erreur.



Et placer, fictivement, la responsabilité en autrui.



Moi, je ne suis qu’une douce victime.



Quelle méchanceté, par contre, chez mon sinistre bourreau !

Retour à la page d'accueil : ici