T3686
Haguiga : Aher était à cheval, Chabat…



T3686 Haguiga : Aher etait a cheval, Chabat...

Aher était à cheval, Chabat…


Aher était à cheval, Chabat…


Rabi Méir allait après lui.

Pour apprendre la Tora de sa bouche.

Quand il est arrivé à la limite de Chabat, il lui a dit :

Méir, retourne sur tes pas.

Parce que j’évalue, aux pas de mon cheval, que c’est ici qu’est la limite du Chabat.

Il lui a dit :

Et toi aussi, reviens avec moi.

Il lui a répondu :

Ne t’ai-je pas dit que j’ai entendu, de derrière le *Pargod* (le rideau du secret divin) :

Revenez enfants dispersés, sauf Aher ?

( ; Haguiga : 15 )




Rabi Méir est en train d’enseigner.



Quand il apprend que son maître est tout proche, il interrompt son cours, et il se précipite, pour écouter son maître.



Elicha est attentif à son élève.



Il ne veut pas qu’il faute.



Il lui indique que la limite des 2 000 coudées du Chabat est atteinte.



Rabi Méir, dans ce domaine comme dans tous les autres, est émerveillé de la science de son maître, qui sait relier la limite du Chabat à la fatigue des sabots du cheval.



"Reviens avec moi, toi aussi !"



"Pour moi, il n’est pas de retour."



Pas de retour, mais aussi pas de faute…

Retour à la page d'accueil : ici