L7689
Rabenou Nissim : Mohamad, ce fou



L7689 Rabenou Nissim : Mohamad, ce fou

Rabenou Nissim

Mohamad, ce fou.



Wikipédia



Né à Barcelone, on ignore qui furent ses maîtres au juste. Il se réfère parfois à "Morenou" Rav Perez (Notre enseignant Rav Pérez), mais on pense qu'il reçut l'enseignement de son père, Reuben ben Nissim, dont il cite une opinion dans son commentaire sur le Rif.
Médecin et astronome réputé, il fut le plus grand légaliste de son temps, incomparable parmi ses contemporains (Rivash, Responsa 375), hautement réputé, même parmi les non-Juifs (Rivash, Responsa 447) et fut sollicité par des Juifs de toute la Diaspora (France, Italie, Afrique,...) , et même de Palestine. Il reçut en effet plus de 1000 questions, dont seules 77 ont été conservées. Elles montrent une approche rationaliste dans l'approche de la Halakha. Contrairement à son prédécesseur, le Ramban, Rabbenou Nissim n'eut jamais d'affinité pour le mysticisme", et déplora même que Nahmanide y consacre tant de temps (Rivash, Responsa, No. 167).



"Mohamad, ce fou…"



En Mohamad, il n’y avait aucune folie grave…



Sous la protection chrétienne, hurler avec les loups.



Un des rares sujets où le Ran pouvait être en connivence avec les chrétiens.



Sans aucunement se soucier de vérité.

Retour à la page d'accueil : ici