L7440
Ari : La plénitude, avec le langage, et le corps. Mallarmé : La chair est triste, et j’ai lu tous les livres



L7440 Ari : La plenitude, avec le langage, et le corps. Mallarme : La chair est triste, et j’ai lu tous les livres

La plénitude, avec le langage, et le corps.

Mallarmé : La chair est triste, et j’ai lu tous les livres.



20


La plénitude, avec le langage, et le corps.



Une unité harmonieuse.



Le langage et la beauté du corps.



( ; Ari )




Mallarmé : La chair est triste, et j’ai lu tous les livres.



Je ne coïncide pas avec moi.



Coupé en deux.



La pensée, les gestes.



La tristesse enveloppe et le langage et la vie du corps.



Aucune des deux n’est sublime, dans la cassure.

Retour à la page d'accueil : ici