L7134
Hida : Yaacov et Essav, s’approprier d’une partie de l’autre, l’essentiel



L7134 Hida : Yaacov et Essav, s’approprier d’une partie de l’autre, l’essentiel

Yaacov et Essav, s’approprier d’une partie de l’autre, l’essentiel.

83


Essav s’appelai initialement *assouy*.

Celui qui est fait, d’emblée complet.

Couvert de poils.



Tous l’appelèrent "celui qui est fait".



Yaacov s’appelait, initialement, *ekev*, le talon.



Ekev a saisi le talon de Assouy.


Il lui a pris le *yod* de son nom, et l’a incorporé au sien.



Dès lors, Assouy s’est appelé Essav.



Et Ekev Yaacov.



( ; Rabi Haïm Yossef David Azoulai )




Yaacov s’est approprié une partie essentielle de l’être de Essav.



Le *yod*, qui exprime la dimension personnelle : La plus petite des lettres.



De même, il épousera Léa, qui était vouée à Essav.



Il tentera de s’approprier l’aînesse de Essav.



De lui voler sa bénédiction.



Tout à fait normalement, Essav et furieux, plein de haine pour Yaacov, voleur.



Chez Essav, un manque d’être, qui le voit langoureusement le chercher chez Yaacov.



Chez celui-ci, une dimension qui le dépasse complètement.



Génie, expérience, humour.



D’où la haine chrétienne, européenne et occidentale envers Israël.



Tu m’as trop pris.



Je ne suis plus qu’une larve démunie.



Je t’en veux pour tes trois rapts.

Retour à la page d'accueil : ici