L7116
Rabi Nahoum de Tchernobyl : La manière d’être de Léa, et celle de Rahel



L7116 Rabi Nahoum de Tchernobyl : La maniere d’etre de Lea, et celle de Rahel

Rabi Nahoum de Tchernobyl

La manière d’être de Léa, et celle de Rahel.

173


Rabi Nahoum, jeune, voulait beaucoup faire partie d’un voyage du Baal Chem Tov.



Il se tenait auprès de la voiture attelée, et ne s’en éloignait pas.



Le Baal Chem Tov lui dit :

Si tu sais faire la différence entre les prières de Léa, et celles de Rahel, dans les prières de la nuit, tu peux faire le voyage avec moi.



Rabi Nahoum lui répondit :



Ce que Léa réalise par les larmes, Rahel le réalise par la joie.



Le Baal Chem Tov le fit monter aussitôt.



( ; Rabi Nahoum de Tchernobyl )




Deux modalités dans la vie, dans la personne de chacun.



1)

La douleur.

L’angoisse.

La nécessité d’une délivrance.

C’est la prière de Hana, d’abord stérile.

Dans la détresse.



2)

La joie.

Le succès.

Bonheur de David.

La réussite.



Le Hassidisme veut que la joie remplace toute douleur.



Israël, dans la peine de la Shoah, des Shoot.



Que sa conception de lui-même, tout au contraire, soit celle de la volupté d’être.



Rabi Nahoum a compris cela.



Il est digne d’accompagner le Baal Chem Tov dans ses voyages.

Retour à la page d'accueil : ici