L7080
Midrach ha Plea : Après le veau d’or, Moché dit à Dieu. Si tu acceptes leur faute, c’est bien ; sinon, efface-moi de ton livre



L7080 Midrach ha Plea : Apres le veau d’or, Moche dit a Dieu. Si tu acceptes leur faute, c’est bien ; sinon, efface-moi de ton livre

294


Après le veau d’or, Moché dit à Dieu. Si tu acceptes leur faute, c’est bien ; sinon, efface-moi de ton livre.



( ; Midrach ha Pléa )




Accepte.



Pardonne.



Quelle que soit la gravité de la faute.



Mais sinon…




De toute manière, je n’accepte pas de constituer un nouveau peuple à partir de moi.



Tandis que tu détruirais celui-ci.



Dans ce cas, efface-moi…



Je ne saurais jouer un jeu trouble, celui de la vindicte.

Retour à la page d'accueil : ici