P1942
Tadeusz Rozewicz : Vous qui m’observez à travers le judas sans m’ouvrir la porte



P1942 Tadeusz Rozewicz : Vous qui m’observez a travers le judas sans m’ouvrir la porte

Tadeusz Rozewicz : Vous qui m’observez à travers le judas sans m’ouvrir la porte.

Un poète polonais



De Radom



Ville de sages d’Israël



"Vous qui m’observez
A travers le judas
Sans enlever la chaîne
Sans m’ouvrir la porte"




Polonais



Qui haïssent les Juifs



Comme Jésus



Sans doute



Même quand il n’y en a plus



En Pologne



M’observant méchamment



A travers le Judas



L’Iscariote



Auquel se ramène



Toute l’engeance maudite



Qui mérite toutes les morts



Surtout ne pas



Leur ouvrir la porte

Retour à la page d'accueil : ici