P1934
Les eaux te subjuguent, te détruisent, Moché



P1934 Les eaux te subjuguent, te detruisent, Moche

Eaux du Nil



Tu as failli y mourir



Eaux de Meriva



Tu as frappé le rocher



Dédaignant de lui parler



Eaux qui ont recouvert



Les chars de l’Egypte



Et toi-même au milieu d’eux



Eaux grinçantes



Du chant d’Israël



Tellement humble



Que tu prends la forme



De tout récipient

Retour à la page d'accueil : ici